Maisons de retraite : "L’an dernier, on a investi 250 millions dans nos établissements" assure Sophie Boissard, directrice générale de Korian

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le leader européen des maisons de retraite publie des résultats financiers en hausse. Sophie Boissard, la directrice générale de Korian, l'assure : "Les deux tiers du cash vont dans des investissements", pour les salariés, les malades et les résidents.

En quelques années, Korian est devenu le leader européen des maisons de retraite. Avec plus de 800 établissements, plus de 50 000 salariés, et plus de 300 000 malades et résidents accompagnés, il réalise un chiffre d'affaires de 3,3 milliards d'euros. Pour l'année 2018, son excédent brut d'exploitation atteint 477 millions d'euros, en hausse de 8,4%. Le résultat net, 123 millions d'euros.

Où va l'argent ? Les malades, les résidents, et les salariés vont-il en profiter ? "Les deux tiers du cash vont dans des investissements", assure Sophie Boissard, directrice générale de Korian, invitée de L'Interview éco de franceinfo jeudi 14 mars : "On a investi 250 millions l’année dernière dans les 800 établissements du groupe, pour moderniser, transformer, adapter nos installations qui sont à la fois des cliniques, des maisons de retraite, des résidences services (…) et nous investissons aussi de plus en plus dans des services complémentaires : des soins ambulatoires, de l’aide à domicile, des résidences de colocation pour des seniors dans des zones rurales notamment. Nous voulons donner le plus de choix possibles."

Si les actionnaires veulent des dividendes à court terme, ils n'investissent pas dans Korian. Ils vont aller chercher du luxe...

Sophie Boissard, directrice générale de Korian

à franceinfo

Les investissements sont-ils compatibles avec un rendement financier élevé ? Oui, selon Sophie Boissard : "J’ai la chance d’avoir à mon capital des actionnaires de référence qui sont des actionnaires de long terme. Le Crédit Agricole, première banque de détail en France, investit depuis trente ans dans la santé (…) Mes actionnaires acceptent que les deux tiers du cash que je dégage soient réinvestis. Ils se projettent dans l’avenir, avant de penser à leurs dividendes."  

75% des salariés formés en 2018

Il y a un an exactement, de nombreux salariés de maisons de retraite se sont mis en grève pour obtenir de meilleures conditions de travail. Korian, ces dernières années, a connu lui aussi plusieurs mouvements de protestation, "de manière limitée", selon Sophie Boissard : "Nous sommes la première entreprise du secteur à avoir signé avec l’ensemble des organisations syndicales représentatives un accord sur la qualité de vie au travail ».  

Le leader européen des maisons de retraite affirme avoir embauché, l’année dernière, 11 000 personnes, "des salariés formés, qualifiés, et pour au moins 1 000 d’entre eux des alternants et des apprentis. Nous embauchons en CDI – c’est de l’emploi permanent et à temps complet – et nous sommes aussi un des premiers groupes du secteur pour la formation : 75% de nos salariés ont été formés l’année dernière." Sophie Boissard estime que le groupe n’a plus, aujourd’hui, de difficulté à recruter.  

En France, aujourd’hui, 1,5 million de personnes ont plus de 85 ans. Elles vont être de plus en plus nombreuses, souvent dépendantes : "Il faut qu’on s’assure, dit Sophie Boissard, qu’on fait l’effort financier collectif vers le grand âge et vers les malades chroniques".

Vous êtes à nouveau en ligne