Luciano Biondo, directeur de Toyota Valenciennes : "On est sorti des clichés de l’industrie !"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

L’industrie française veut montrer qu’elle est bien vivante. Jusqu’à dimanche, elle s’expose à Paris, au Grand Palais, à "L’Usine extraordinaire". Luciano Biondo, le président de l’usine Toyota de Valenciennes qui fabrique la Yaris est l'invité de l’Interview éco. Cette citadine est la voiture la plus fabriquée en France.

L’industrie française a-t-elle un avenir ? Jusqu’à dimanche 25 novembre, les industriels s’exposent à Paris, au Grand Palais, à "L’Usine extraordinaire". Ils veulent montrer un visage dynamique de ce secteur qui n’emploie plus que 12,5% de la population active occupée. Invité de l’interview éco jeudi 22 novembre sur franceinfo, Luciano Biondo préside l’usine Toyota de Valenciennes-Onnaing qui produit la Yaris, la voiture la plus fabriquée en France.

Cette année, 250 000 Yaris devraient sortir des chaînes de Valenciennes. Luciano Biondo veut changer le regard – notamment des plus jeunes – sur l’industrie. Il décrit "un univers très propre, très lumineux" : "Les conditions de travail n’ont plus rien à voir avec ce qu’on imaginait il y a vingt ou trente ans".

Comment explique-t-il le succès de son usine ? "On a associé le produit, l’outil industriel et les salariés à la réussite de l’entreprise (…) On disait qu’il était impossible de produire des citadines en France. Or, ça fait vingt ans qu’on produit des Yaris en étant rentables ! ".

Du "donnant-donnant"

L'industriel insiste sur la particularité et la qualité des salariés français : "On dit toujours que les Français sont râleurs. Je trouve plutôt que c’est une énergie positive, qu’il faut prendre et transformer en amélioration continue, détaille-t-il. Le cœur du management de Valenciennes, c’est de faire en sorte que partenaires sociaux, salariés et management travaillent ensemble pour améliorer la performance au quotidien de l’entreprise". Il cite le développement de la Yaris hybride électrique : "On a travaillé sur le développement des compétences des gens".  

Au début de l’année, Toyota a annoncé un investissement de 300 millions d’euros à Valenciennes. L’usine est en train d’embaucher 700 personnes, pour atteindre un effectif de 4 500 salariés environ : "Il y a des perspectives, il y a des améliorations dans les conditions de travail, il y a de la rétrocession à travers l’intéressement. L’entreprise travaille dans du donnant-donnant", a-t-il expliqué. 

Vous êtes à nouveau en ligne