"Les femmes doivent avoir leur voix tout au long de l’année", estime Jessica Nguyen, directrice Europe de FlipNpik

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

"Malheureusement, c’est seulement aujourd’hui que les femmes s’expriment", a expliqué Jessica Nguyen à propos de la journée internationale pour les droits des femmes qui a lieu lundi.

En cette période de crise liée à la pandémie de Covid-19, comment aider les commerçants, artisans et indépendants à tenir bon et développer leur visibilité auprès de la clientèle ? C’est ce que permet l’application FlipNPik qui n’est autre qu’un réseau social. "Il est vraiment important de leur apporter des solutions pour communiquer", explique Jessica Nguyen, directrice Europe de FlipNpik. Interrogée sur la journée internationale des droits des femmes, elle se dit "très mitigée", estimant que "les femmes doivent avoir leur voix tout au long de l’année".

franceinfo : Comment est venue l'idée de cette application FlipNPik ?

Jessica Nguyen : Nous sommes partis du constat que les commerçants avaient de la difficulté à se faire connaître, à communiquer et attirer de nouveaux clients dans leurs magasins, surtout en cette période de pandémie pendant laquelle les commerçants ont connu des fermetures et des restrictions. Il est vraiment important de leur apporter des solutions pour communiquer.

Quelle est la prochaine étape de votre développement ?

La prochaine étape est une deuxième levée de fonds auprès d’investisseurs qui nous permette de répondre à un gros plan de recrutement. Nous allons recruter dix nouveaux profils en contrat à durée indéterminé (CDI), en ce moment en pleine crise, parce que justement c’est maintenant que nous devons répondre à la demande des commerçants, c’est maintenant que nous pouvons vraiment asseoir l’utilité de FlipNpik, à savoir payer notre communauté et développer nos partenariats.

Que pensez-vous de la journée internationale des droits des femmes en ce 8 mars ?

Je suis très très mitigée par cette journée parce que j’estime que les femmes doivent avoir leur voix tout au long de l’année. Malheureusement, c’est seulement aujourd’hui que les femmes s’expriment… et s’expriment sur des conditions de travail qui sont parfois dans des milieux qui sont très sexistes. Selon moi il faut leur donner une voix toute l’année.

Les députés LREM ont déposé aujourd’hui une proposition de loi visant à "accélérer l'égalité économique et professionnelle", jusqu'à des quotas de femmes aux plus hauts postes dans les entreprises. Que pensez-vous de l’égalité femmes-hommes dans les entreprises ?

Une évidence pourquoi maintenant, pourquoi que maintenant ? Pourquoi est-ce que les lignes n’ont pas bougé avant ? On est complètement en retard. Certaines entreprises jouent vraiment le jeu de la parité, essentiellement des multinationales... 

Nous sommes trop peu de femmes dans le secteur de la tech, même si cela commence un peu à évoluer. Dans de nombreuses formations, nous voyons de plus en plus de femmes qui font des reconversions professionnelles dans le milieu du codage, du développement. Je les incite à le faire car le monde de la tech est un monde assez bienveillant mais encore un peu trop fermé, qui ne donne pas encore trop de place aux femmes.

Vous êtes à nouveau en ligne