Le PDG de Bouygues Telecom assure que les tarifs mobiles n'augmenteront pas "à court terme"

Le PDG de Bouygues Télécom était l'invité de Jean Leymarie ce lundi 16 mai. Olivier Roussat est revenu sur le mariage manqué avec Orange et sur l'avenir du paysage des télécoms en France.

"On poursuit notre chemin par nous-mêmes", a déclaré ce lundi sur France Info le PDG de Bouygues Telecom, Olivier Roussat, après l'abandon le mois dernier du projet de rachat de Bouygues Telecom par Orange.

"Bouygues Telecom s'est structuré en 2014 pour être capable de faire une course dans un monde à quatre opérateurs. On a réduit nos coûts de production d'une façon extrêmement forte en 2014-2015. Cela nous permet de pouvoir envisager l'avenir avec sérénité", a-t-il expliqué, assurant que Bouygues Telecom n'était pas à la recherche d'un nouveau partenaire et insistant sur les bons résultats du groupe au premier trimestre de 2016. 

"On a gagné 240.000 clients au total et on a 6% de croissance du chiffre d'affaires, c'est un excellent résultat qui confirme le redressement que nous avons initié au mois d'août dernier", s'est félicité Olivier Roussat. Et si Bouygues Telecom reste déficitaire, accusant une perte de 40 millions d'euros au premier trimestre, le PDG s'est voulu rassurant : "Bouygues Telecom redeviendra bénéficiaires dans les trimestres qui viennent. C'est quelque chose qui était prévu et les choses se passent plutôt mieux que ce que nous avions imaginé."

Olivier Roussat a par ailleurs estimé que les tarifs mobiles n'augmenteraient pas "à court terme, pas plus chez nous que chez les autres, parce que nous sommes très concurrentiels sur le marché français".