"Le marché du don atteint une première étape de maturité", assure le cofondateur de Kiss Kiss Bank Bank

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le vétéran du financement participatif fête ses dix ans. Les dons commencencent à reculer, mais les prêts sont en forte hausse.

C’est un pionnier du financement participatif. La plateforme KissKissBankBank fête ses dix ans. Elle propose toujours aux particuliers de financer des "ruches connectées", des "culottes absorbantes et écologiques", ou le développement de Books, le magazine d’idées.  

100 millions d’euros collectés  

Pourtant, depuis 2009, le secteur a évolué. Pour la première fois, l’an dernier, les dons ont reculé. Est-ce la fin d’une époque ? Non, selon Vincent Ricordeau, cofondateur de KissKissBankBank, invité de L’Interview éco : "C’est une première étape de maturité sur le marché du don. Depuis 2009, chez nous, on a reçu plus de 100 000 projets. Aujourd’hui, le renouvellement des projets est plus lent. Et il y a un tassement des dons au sens large ».

En dix ans, les résultats sont là : "On vient de dépasser les 100 millions d’euros collectés", explique Vincent Ricordeau, qui précise : "La majorité des projets restent des projets culturels. Le journalisme culturel s’est énormément développé chez nous". La plateforme permet aussi aux entrepreneurs de tester leur idée. Ils utilisent KissKissBankBank "pour vérifier si le public aime leur projet, avant de le commercialiser. On est dans la prévente pure".  

Des prêts pour la transition écologique  

Avec sa plateforme Lendopolis, la société développe une autre activité : le prêt aux entreprises – des prêts orientés vers les projets de transition écologique. Ce secteur est en forte progression : "Lendopolis, cette année, ce sera entre 150% et 200% de croissance". "Chez nous, affirme-t-il, les entreprises viennent chercher un supplément d’âme, une campagne de communication, l’appui du public…"

Depuis deux ans, KissKissBankBank est une filiale de La Banque postale. Vincent Ricordeau annonce qu’à partir du mois prochain, "les dix plus grosses postes de France integreront un corner KissKissBankBank. Dans trois ans, ce sera le cas dans les deux mille plus gros bureaux de poste. C’est lent, mais ça fonctionne".    

Vous êtes à nouveau en ligne