"Le Club Med a vocation d'être un leader mondial du savoir-faire français" Henri Giscard d'Estaing

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Invité de France Info, Henri Giscard d'Estaing, le patron du Club Med, s'est dit heureux du mariage de son groupe avec le chinois Fosun, qui "soutient le Club Med dans ses développements dans le monde entier."

 Le patron du Club Med, Henri Giscard d'Estaing, heureux de son mariage avec le groupe chinois Fosun : "Le Club Med a pour vocation d'être un leader mondial du savoir-faire français. Il avait besoin de stabilité actionnariale et il avait besoin d'un actionnaire qui puisse nous aider là où il y a de la croissance" , se félicite-t-il sur France Info.

Le groupe chinois Fosun est actionnaire du Club Med depuis 6 ans. Ces deux dernières années, il a livré une bataille financière à un investisseur italien pour augmenter ses participations dans le Club Med. Malgré l'importance des sommes investies, il ne pèse pas sur les décisions du groupe, assure Henri Giscard d'Estaing : "Fosun a participé depuis 6 ans à la définition de la stratégie. Il est entré sur la base de la montée en gamme qu'il considère comme la bonne stratégie pour le Club - les résultats le prouvent - et il s'est renforcé sur la capacité du club à être un acteur mondial. Donc il nous soutient dans nos développements dans le monde entier".

Un appétit des Chinois pour le tourisme français 

Fosun a des vues sur un autre groupe touristique français, la Compagnie des Alpes, leader mondial des domaines skiables. Aucune décision officielle pour le moment. Parallèlement le groupe Jin Jiang s'intéresse au géant hôtelier Accor. Un appétit des Chinois pour le tourisme français qu'explique Henri Giscard d'Estaing : "Je pense que ce que les Chinois voient c'est que le plus grand marché touristique mondial, c'est le marché chinois. C'est celui qui fait fonctionner notamment les Grands Magasins à Paris et une bonne partie de l'activité touristique. Et ils veulent sans doute pouvoir bénéficier du savoir-faire que les grandes entreprises comme nous peuvent leur apporter et appuyer leur croissance" , analyse-t-il.

Vous êtes à nouveau en ligne