Laurence Parisot : "Manuel Valls doit réunir patronat et syndicats"

Sur France Info, l'ancienne présidente du Medef demande à Manuel Valls de changer de méthode. Pour sortir des blocages, dit-elle, il faut rétablir le dialogue avec tous les syndicats, y compris la CGT.

L'ancienne présidente du Medef, Laurence Parisot, appelle le gouvernement à renégocier d'urgence sur la loi Travail : "Nous sommes aujourd'hui en état de catastrophe nationale. C'est comme s'il y avait un suicide collectif qui était en train de s'organiser ", lance-t-elle sur France Info. "Au moment où on espérait que la reprise était vraiment là, on lui donne un coup d'arrêt ", ajoute-t-elle.

Pour elle, le projet a été mal conçu "dès le départ ", car le gouvernement n'a pas assez négocié : "C'est d'ailleurs un avertissement pour tous ceux dans la classe politique française, plutôt à droite d'ailleurs, qui disent 'quand on gouverne, il faut y aller de manière très forte' et par exemple avec des ordonnances". Elle estime qu'il n'existe qu'une seule façon de sortir de ce "terrible sac de noeuds " : "Il s'agit de se remettre tous autour de la table pour trouver collectivement une voie de sortie et il faut qu'il y ait les syndicats et le patronat".

Bien qu'elle se dise personnellement favorable à l'article 2, qui permet de négocier des accords sociaux à l'échelon d'une entreprise, elle l'inclut dans cette renégociation : "Si vous avez autant de forces qui le refusent, quand bien même par le biais de nouveaux 49.3 ce serait voté, on ne ferait que repousser la contestation ".

Laurence Parisot interrogée par Jean Leymarie
--'--
--'--