"La qualité française est un passeport exceptionnel !" estime José Luis Llacuna, le PDG de Pyrex

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Comment développer l’industrie française ? En déplacement dans le Nord, Emmanuel Macron insiste sur les atouts de l’hexagone. Des marques ont choisi de rester en France. C’est le cas de Pyrex, avec ses fameux plats en verre, installée à Châteauroux depuis 1970.

Ces dernières années, l’industrie française a beaucoup souffert. Elle commence tout juste à recréer des emplois. La marque Pyrex, avec ses plats en verre résistant à la chaleur, est implantée dans l’Indre depuis 1970. Environ 400 de ses 500 salariés travaillent à Châteauroux. Pour le PDG de Pyrex, José Luis Llacuna, il est "hors de question d’envisager de produire du verre Pyrex ailleurs qu’en France (…) Nous avons un vrai savoir-faire, avec des hommes et des femmes qui travaillent depuis 1970 sur la production de ce verre".  L’usine produit chaque année 44 millions de pièces, pour un chiffre d’affaires de 100 millions d’euros. Pyrex vend ses produits dans 146 pays du monde.  

Les atouts de la France

La fiscalité française ? "Ce n’est pas un problème majeur", pour le patron de l’entreprise qui bénéficie d’ailleurs du CICE et du Crédit impôt recherche, essentiel, selon José Luis Llacuna, pour continuer à innover : "Pour rester compétitif dans un marché, l’innovation est nécessaire". Mais, parmi les atouts de la France, le PDG de Pyrex met aussi en avant le prix de l’énergie, ou encore la facilité à trouver de la matière première : "Le principal composant du verre, c’est du sable. Ce sable vient des carrières de Fontainebleau !" Le chef d’entreprise cite aussi les ordonnances sur le travail et "la facilitation du dialogue social, avec les nouvelles instances du personnel, qui va nous permettre d’être beaucoup plus efficient dans notre production".

Un nouveau label

Pyrex a obtenu le label "Origine France garantie" : "On en est fier, car le ‘made in France’ n’était pas suffisant. Ce nouveau label garantit une fabrication française plus pure. Nous avons des seuils à 80% ou 90% de production en France". D’après le PDG de Pyrex, sur de nombreux marchés étrangers, la fabrication française est gage de qualité : "Si je ne pouvais pas mettre en avant cette origine, j’aurais d’énormes difficultés pour me développer. Le label est un passeport, un ouvreur de portes exceptionnel".

Vous êtes à nouveau en ligne