Jocelyn Olive (Buffalo Grill) : "Nous avons le savoir-faire pour relancer Courtepaille"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Buffalo Grill va investir 100 millions d’euros pour donner une nouvelle chance aux restaurants Courtepaille.

Comment relancer Courtepaille ? L’enseigne aux toits de chaume, née en 1961, est sortie du redressement judiciaire. Pour la reprendre, le tribunal de commerce a choisi Buffalo Grill, déjà à la tête de 360 restaurants. Mais le groupe a-t-il les moyens de relancer son concurrent en perte de vitesse ?

"On a les moyens et on a le savoir-faire", assure Jocelyn Olive, directeur général de Buffalo Grill : "On va appliquer une méthode de restaurateur (…) La marque Buffalo Grill vient de souffler ses 40 bougies. Courtepaille, avec ses 250 restaurants, c’est 60 années de proximité avec les Français (…) Si nous avons acheté l’entreprise en redressement judiciaire, c’est qu’elle a souffert d’un manque d’investissement et d’un déficit d’adaptation à ce que souhaite le consommateur".  

100 millions d’investissement  

Concrètement, Jocelyn Olive annonce 100 millions d’investissement dans les restaurants Courtepaille : "On va investir 80 millions d’euros dans le réseau et dans les technologies pour moderniser les restaurants et mettre en œuvre les solutions digitales de demain. On va investir aussi 20 millions d’euros dans le marketing, pour que la marque demain soit plus moderne et parle aux Français".  

Vous êtes à nouveau en ligne