Intempéries : "Des indemnisations en moins de trois mois" (Bernard Spitz, AFA)

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le président de l’Association française de l’Assurance annonce que les délais d’indemnisation vont être accélérés, et que les sinistrés auront un délai supplémentaire pour déclarer les dégâts.

Dans les Alpes-Maritimes, après les orages, le bilan humain est très lourd. Le bilan financier, lui, est impossible à chiffrer aujourd’hui, selon Bernard Spitz, le président de l’Association française de l’Assurance, qui regroupe sociétés d’assurance et assureurs mutualistes.

 

Bernard Spitz annonce deux décisions importantes pour les sinistrés :

 

D’abord, ils auront plus de temps que prévu pour déclarer les dégâts qu’ils ont subi : "La loi prévoit dix jours. Mais nous allons prendre des dispositions pour assouplir le système et donner des marges de liberté plus importantes aux assurés" .

 

Ensuite, les délais d’indemnisation seront raccourcis : en cas de catastrophe naturelle, "il y a un délai de trois mois. On va essayer de faire plus vite que ça, dans une grande majorité de cas"

Vous êtes à nouveau en ligne