Grève SNCF, Grégory Roux (CGT-Cheminots) : il faut une réforme au profit des usagers

Sur France Info, Grégory Roux, secrétaire général adjoint de la CGT-Cheminots, a expliqué que son syndicat voulait "une réforme ferroviaire qui parte des véritables problématiques vécues par les usagers au quotidien".

La CGT-Cheminots appelle à la grève à la SNCF à partir de ce lundi soir jusqu'à mercredi matin 8 heures. C'est le cinquième débrayage depuis fin 2012 contre la réforme du rail. A part quelques perturbations attendues sur le RER B en région parisienne, la direction de la SNCF prévoit un trafic normal, y compris sur les Intercités, généralement premiers touchés.

La réforme à laquelle s’oppose la CGT prévoit une réorganisation du système ferroviaire. Elle a été votée par le Parlement l'été dernier et est déployée progressivement depuis le 1er janvier. L'objectif est de regrouper 150.000 salariés de la SNCF et les 1.500 employés de Réseau Ferré de France (RFF) pour créer un nouveau groupe capable d'affronter la concurrence. Seule la CGT appelle à la grève. Est-elle pour autant de plus en plus isolée à la SNCF ? Emmanuel Cugny a posé la question à Grégory Roux, secrétaire général adjoint de la CGT-Cheminots.

 

Vous êtes à nouveau en ligne