"Gilets jaunes" : "Il n’y a pas de baisse de la demande vers la France", assure le directeur général d’EasyJet France

François Baccheta, directeur général de la compagnie en France, était l'invité de L'Interview éco vendredi.

Avec 88,5 millions de voyageurs l’an passé, EasyJet est la deuxième compagnie aérienne en Europe. La France est son deuxième marché et pour François Baccheta, directeur général de la compagnie en France, la mobilisation des "gilets jaunes" n'a pas pour l'instant d'impact sur les réservations vers notre pays. "Il est certes un peu tôt pour tirer des conclusions mais pour l’instant on ne peut pas dire qu’il y a une baisse de la demande vers la France", a-t-il déclaré vendredi 14 décembre sur franceinfo.

Une prime pour les salariés d’EasyJet

"Nous n’avons pas attendu la défiscalisation des primes de fin d’année pour verser des bonus. Il y aura une prime pour tous les salariés", a annoncé François Baccheta, alors qu'Emmanuel Macron a demandé lundi aux entreprises qui le peuvent de verser une prime à leurs salariés. La compagnie a effectivement réalisé une année record avec des bénéfices en hausse de plus de 40% à 650 millions d’euros. Quant au montant de ce bonus, le directeur d’EasyJet se montre beaucoup plus évasif… "Laissez-nous découvrir les modalités de versement de la prime et en discuter avec les élus du personnel", dit-il.  

Prêt pour le Brexit

"Quel que soit le sort de l’accord qui est sur la table, nous avons déjà pris nos dispositions et anticipé le cas d’un non-accord" sur le Brexit, a par ailleurs affirmé François Baccheta. "Nous avons créé une filiale européenne basée à Vienne, où ont été immatriculés une centaine d’avions). En Autriche, poursuit-il, car "cela aurait été beaucoup plus cher de le faire en France. "Il y a un différentiel de fiscalité entre la France et l’Europe qui pénalise les compagnies qui produisent à partir du territoire français."

Vous êtes à nouveau en ligne