"General Electric doit assumer sa responsabilité" selon le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

L'entreprise américaine vient d'annoncer un vaste plan social à Belfort. La CFDT lui demande de s'engager, pour en limiter les conséquences.

À Belfort, l’intersyndicale de General Electric dénonce "un carnage". Le groupe américain se prépare à supprimer un millier de postes en France. Pour Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT et invité de l'interview éco de franceinfo, mercredi 29 mai, "c’est une catastrophe", "un choc énorme". 

General Electric, Whirlpool : deux entreprises, deux responsabilités

"General Electric doit assumer sa responsabilité", affirme-t-il, lui reprochant de ne "pas avoir anticipé" l’évolution de sa filière gaz. Il demande à l’entreprise de s’engager "pour le maintien des emplois" à Belfort, y compris pour que "des entreprises puissent venir s’y installer". Autre demande : que General Electric "accompagne ces suppressions d’emplois de profonds moyens pour les salariés concernés". Il ajoute que "le rôle du gouvernement est de mettre General Electric devant ses responsabilités".  

À Amiens, une autre entreprise connaît des difficultés : l’ancienne usine Whirlpool vient d’être placée en redressement judiciaire. "Je voudrais juste savoir où sont passées les sommes versées par Whirlpool et par l’État pour la reprise du site !", dit Laurent Berger, qui lie les deux dossiers : "La responsabilité sociale des entreprises est posée, à General Electric comme à Whirlpool".  

La CFDT demande des mesures "concrètes"

Après les élections européennes, Emmanuel Macron dit vouloir mettre en avant l’écologie et l’Europe sociale : "Ce sont de bonnes priorités", pour Laurent Berger. Mais le numéro un de la CFDT attend des mesures "concrètes", à commencer par "la reprise du Pacte du pouvoir de vivre que la CFDT a signé avec 19 organisations dans le cadre du grand débat, pour des politiques sociales à hauteur de femmes et d’hommes, en termes de logement, de pouvoir d’achat, d’accès aux services publics, et de transition écologique".  

Ce gouvernement a l’occasion de relancer une autre façon de gouverner, avec davantage de dialogue, de concertation, et une inscription dans le moyen et le long terme. Notre pays est en quête de sens.

Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT

sur franceinfo

   

Vous êtes à nouveau en ligne