Frédéric Mazzella (BlaBlaCar) : "Avec BlaBlaLines, nous visons 10 millions d’utilisateurs"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le fondateur du site de covoiturage BlaBlacar était l'invité de l'interview éco mardi. Il a présenté sa nouvelle offre : BlaBlaLines, pour les trajets entre domicile et travail. 

La plateforme de covoiturage BlaBlaCar a lancé mardi 2 mai BlaBlaLines, une application dédiée aux trajets domicile-travail. Elle sera disponible dans un premier temps entre Reims et Châlons-en-Champagne et entre Toulouse et Montauban, puis devrait être étendue sur l'ensemble du territoire en 2018.

Pour Frédéric Mazzella, le président-fondateur de BlaBlaCar, invité de l'interview éco, ce service "va faire faire des économies à tout le monde et diminuer la congestion et la pollution" sur les routes. 

franceinfo : Pourquoi se lancer dans le covoiturage domicile-travail ?

Frédéric Mazzella : C'est un service qui permet d'optimiser les places vides dans les voitures. Sur les trajets domicile-travail, le taux d'occupation est encore plus faible que sur les trajets longues distances. Il y a une opportunité d'optimiser tout cet espace, de faire faire des économies à tout le monde, et de diminuer la congestion et la pollution qui en découle. Il y a 13 millions de personnes en France qui vont tous les jours au travail en voiture avec un taux d'occupation de 1,08%. Onze voitures sur 12 n'ont qu'un seul conducteur à bord.

Pourquoi BlaBlaCar se lance-t-il dans ce secteur alors qu'il y a de la concurrence ?

On voit une demande à la fois du côté des conducteurs et des passagers. On est déjà l'acteur prédominant dans le covoiturage domicile-travail, mais on peut aller beaucoup plus loin avec un meilleur produit. BlaBlaLines va créer des lignes de covoiturage avec du trafic le matin et le soir, pour pouvoir aller et revenir du travail en choisissant ses horaires.

Concrètement, où sera disponible le service ?

Le service démarre en pilote sur deux axes en Champagne, entre Reims et Châlons-en-Champagne, et dans le sud avec un axe Toulouse-Montauban. Ce sont deux axes très fréquentés. Sur Reims et Châlons-en-Champagne, 6 000 personnes font le trajet tous les jours, 10 000 sur Toulouse et Montauban.

Quel est le coût du service ?

Ces axes font à peu près 50 km. Entre Toulouse et Montauban, il y aura une participation de frais autour de 5 euros. L'opération est entièrement gratuite. Il n'y aura aucune commission. 

On ne sait pas quel sera le modèle économique.

Frédéric Mazzella, fondateur de Blablacar

à franceinfo

Le but aujourd'hui est uniquement de créer l'usage et de voir si le produit répond bien aux attentes des personnes qui font le trajet domicile-travail tous les jours.

Quel est votre objectif chiffré ?

Sur BlaBlaCar, il y a plus de 11 millions de Français inscrits sur le service longue distance, 40% de la génération 18-35 ans est inscrite sur BlaBlaCar. C'est un fort taux d'usage. Avec BlaBlaLines, on peut faire largement autant.

Êtes-vous certain que cela marchera ?

On est leader mondial du covoiturage longue distance. On a mis en relation des dizaines et des dizaines de millions de personnes pour faire du covoiturage. L'innovation qu'on apporte avec ces lignes de covoiturage, c'est le fait qu'elles sont créées de manière totalement vivante et organique en fonction du trafic et du nombre de personnes qui vont proposer leur trajet. C'est une innovation.