Edouard Dumortier (AlloVoisins) : "Les gens sont en train d'acquérir le réflexe de l'économie collaborative"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le fondateur du site AlloVoisins, Edouard Dumortier, était l'invité de Jean Leymarie, mercredi soir, pour évoquer l'avenir de la start-up, devenue le premier réseau de location d’objets et de services entre particuliers en France.

AlloVoisins continue sa croissance. Cette start-up est devenue le premier réseau de location d’objets et de services entre particuliers en France. Faire garder un animal domestique, réparer un mixeur, louer une malle : des services entre voisins, moyennant finances, qui attirent de plus en plus de membres sur le site. Allovoisins revendique 1,5 million de membres. Pour Édouard Dumortier, le fondateur du site, "les gens sont en train d'acquérir le réflexe de l'économie collaborative".

francienfo : Quels sont les services les plus demandés sur AlloVoisins ?

Édouard Dumortier : Des choses se retrouvent toute l'année, comme le bricolage. Ce qui est intéressant c'est que cela va se généraliser de plus en plus. On est vraiment face à une mutation profonde de la société ; les gens sont en train d'acquérir le réflexe de l'économie collaborative, c'est à dire le réflexe de consommer différemment. Privilégier l'usage par rapport à la propriété par exemple, ou de mutualiser les ressources. Cela n'a pas forcément de sens d'acheter. Les gens sont en train d'acquérir ce réflexe de consommer différemment.

Cela revient à faire payer des services qui étaient bénévoles avant ? Tout doit-il devenir marchand ?

Vous pouvez toujours poster des demandes gratuitement. Des gens nous utilisent pour du loisir, du sport par exemple. Cela arrive fréquemment. Mais effectivement le plus souvent les prestations sont rémunérées, c'est un échange gagnant-gagnant. La question est de savoir si la façon de consommer a du sens. Quand vous dites 'j'ai besoin de faire garder mon chat pendant les vacances de Noël, ou j'ai besoin d'un coffre de toit pour transporter mes cadeaux', je ne perçois pas forcément le sens d'aller acheter un appareil neuf. Je vais faire appel à un voisin compétent, qui a le matériel dont j'ai besoin, et cette personne va être dédommagée financièrement.

Sur certains services vous concurrencez les artisans, certains s'inquiètent. Est-ce juste ?

Je ne pense pas qu'on concurrence directement les artisans. Si je prends quelqu'un pour venir le poisson rouge pendant que je suis en vacances, vous payez une trentaine d'euros, et jamais un professionnel ne se déplacera pour cela. En revanche, les gens utilisent AlloVoisins aussi pour des besoins beaucoup plus conséquents. Les gens se disent 'j'ai besoin d'un peintre pour repeindre la maison', et ils postent leur demande. Là, vous n'avez plus seulement de particuliers qui répondent, mais des gens autoentrepreneurs ou artisants. Ce sont des professionnels et les choses se font de manière classique. On remarque aussi que de plus en plus de gens s'inscrivent en tant que particuliers. Ils ont un talent, une expertise, le jardinage, le dépannage, le bricolage. Ils vont de plus en plus se proposer, et franchir le pas de devenir autoentrepreneur, puis artisan. Il y a un côté très vertueux.

AlloVoisins gagne-t-il de l'argent ?

Non. On est en train de commencer à déployer notre modèle économique. On a fait le choix jusqu'à présent de rester un modèle totalement gratuit, pour ne rien faire qui puisse freiner notre croissance. Elle est assez impressionnante puisqu'on fait plus de 3 000 nouveaux inscrits chaque jour. On était 500 000 fin 2016, on sera 1,6 million fin 2017. AlloVoisins restera gratuit pour la plupart des gens. On va s'orienter vers un modèle freemium. Vous aurez des options, auxquelles vous ne serez pas obligés de souscrire, moyennant paiement.