À Paris, le tourisme de loisirs devrait reculer de 70% cette année, selon l’Office du tourisme

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Selon Corinne Menegaux, la directrice de l'Office du tourisme et des congrès de Paris, seuls 55% des hôtels de la capitale ont rouvert.

À Paris, le secteur du tourisme peine à relever la tête. Invitée éco de franceinfo, Corinne Menegaux, la directrice générale de l’Office du tourisme et des congrès, explique que la situation reste difficile : "Sur le tourisme de loisirs, on estime qu’on finira l’année à -70% d’activité". Chaque année, le grand Paris accueille normalement 38 millions de touristes.

Le tourisme d’affaires reste sinistré, lui aussi. Selon Corinne Menegaux, "vu les annulations d’événements, les reports de congrès (…) on perdra au minimum 30% des 15 milliards que ça représente en retombées économiques."

Des hôtels occupés à moins de 30%

Dans la capitale, les hôtels sont particulièrement touchés : "Aujourd’hui, on a environ 55% d’ouvertures d’hôtels à Paris (…) Le taux d’occupation, quand on cumule à fin août, est de moins de 30% alors qu’on est plutôt d’habitude à 78%, donc le manque à gagner est colossal, avec un grand risque notamment pour les hôteliers indépendants (…) qui ont même du mal à envisager de rouvrir car les charges sont bien plus importantes que la perspective qu’ils pourraient avoir", détaille la directrice générale de l’Office du tourisme.

Corinne Menegaux conseille aux professionnels du secteur de chercher de nouvelles solutions : "Même si les choses s’améliorent, ce ne sera pas avant quelques mois voire années, donc il va falloir qu’on réinvente des modèles."

Vous êtes à nouveau en ligne