Indemnités de l'ancien PDG de Carrefour : "Je m'interroge sur la décence de ce genre de rémunération"

"Que des chefs d'entreprise gagnent bien leur vie, cela ne me choque pas (...) à une condition, c'est que l'entreprise performe", a réagi vendredi sur franceinfo le député LREM Roland Lescure, à propos des indemnités de l'ancien PDG de Carrefour.

"Je m'interroge sur la décence de ce genre de rémunération avec la performance qu'on a eue", a réagi sur franceinfo vendredi 15 juin le député LREM Roland Lescure, président de la commission des affaires économiques à l'Assemblée nationale, à propos de l'enveloppe allouée à l'ancien PDG de Carrefour Georges Plassat, parti à la retraite en juillet 2017 avec un chèque de 13,17 millions d'euros. La résolution portant sur cette rémunération a été votée à 68%.

"Que des chefs d'entreprise gagnent bien leur vie, cela ne me choque pas", a affirmé Roland Lescure, "à une condition, c'est que l'entreprise performe. Je ne suis pas sûr que Carrefour ait été un parangon de performance ces dernières années." 

"On a un vrai tournant qui est en train de se faire"

Le député a constaté que le nouveau PDG de Carrefour Alexandre Bompard "a proposé une rémunération de nature différente, liée à la performance de l'entreprise, liée à des critères objectifs de performance de long terme." Pour Roland Lescure, aujourd'hui, "on a un vrai tournant. On n'accepte plus ce qu'on était capables d'accepter il y a quelques années. Les entreprises et les chefs d'entreprise sont en train de le réaliser." Le député se "tourne vers l'avenir" et veut "qu'on intègre davantage les enjeux de performances et l'ensemble des parties prenantes de l'entreprise."

"L'entreprise au 21e siècle, ce n'est pas l'entreprise au 20e siècle", a encore dit le député qui a souhaité qu'elle "intègre davantage la manière dont elle s'intègre dans une société, l'environnement, les salariés, les fournisseurs. Les clients sont conscients de la manière dont l'entreprise fait des affaires."

Vous êtes à nouveau en ligne