François Hollande salué par quelques voix de droite

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Une fois n'est pas coutume l'UMP notamment se divise sur les annonces de François Hollande.

François Hollande qui assume être social-démocrate, l'ancien
Premier ministre Jean-Pierre Raffarin applaudit avec circonspection sur France Culture.

"Je crois à un changement de discours bienvenu. Sur le
plan politique, il est évident que François Hollande reste un candidat
redoutable, mais est-ce qu'il sera un jour un président efficace, nous le
verrons bien. Il est de toute évidence plus à l'aise dans la promesse que dans
l'action, et son problème va être le passage à l'acte.
"

François Baroin salue également les nouvelles mesures
prônées par le chef de l'Etat. A commencer par la baisse des charges des
entreprises.

"Si c'est une prise de conscience et qu'elle est solidifiée
et sérieuse, on ne peut qu'accompagner cette démarche. Je fais partie de ceux
qui ont mis en place cette politique.
"

Tout le monde n'est pas clément à l'UMP

Le président du parti Jean-François Copé ne croit pas au
changement de pied de François Hollande en faveur des entreprises et le dit sur
France 2.

"A chaque fois c'est la même chose, le même message :
vous allez voir ce que vous allez voir, moi je prends des risques, je suis
courageux. On a là un président de la République qui a fait le coup habituel, même
s'il a changé le mot. Mais le problème majeur du président de la République c'est
sa crédibilité.
"

C'est un virage à droite toute estime au contraire le co-président
du Parti de gauche, Jean-Luc Mélenchon sur RTL :

"Je pense que c'est le coup de barre à droite le plus
violent que l'on est vu de la part d'un gouvernement de gauche depuis Guy Mollet.
C'est véritablement une petite ruse de sa part. La vérité c'est que c'est une
tromperie géante. On n'a jamais vu quelque chose de ce niveau.
"

Sur France Info, c'est Stéphane Le Foll, le ministre de
l'Agriculture est plutôt embarrassé
quand Jean Leymarie lui fait remarquer que
la suppression des cotisations familiales pour les entreprises est une mesure
dans le programme de l'UMP.

"Il y a d'autres choses à l'UMP que vous n'annoncez
pas et dont vous ne parlez pas.
"

Le lapsus du jour

Il est signé du ministre du Budget, Bernard Cazeneuve, qui
réagit sur iTélé à la nomination supposée de Julie Gayet à la Villa Médicis.
Nomination annoncée par le site internet de l'Académie de France à Rome, mais
démentie ce matin par le ministère de la Culture.

"Il n'a rien fait nommer du tout. Sa compagne a une
activité artistique, d'abord elle n'est pas sa compagne, je n'ai rien à
confirmer sur ce sujet-là et cette activité elle la déploie depuis de
nombreuses années. Je n'ai pas de commentaire à faire sur ce point.
"

Vous êtes à nouveau en ligne