Déficit de l'Unedic, "normal" en cas de crise?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

L'actualité politique, c'est d'abord le rapport explosif de la cour des comptes qui juge les déficits de l'UNEDIC "insoutenables". Et ce n'est pas tout, les magistrats recommandent de "mieux cibler" les efforts sur ceux qui subissent davantage la crise et de réviser profondément l'indemnisation des chômeurs.

Réponse
ce mercredi matin du ministre du travail Michel Sapin sur RTL : "Qu'un système d'indemnisation
du chômage soit déficitaire dans une période de gros chômage, c'est la nature
des choses, c'est un peu fait pour ça."

Michel Sapin qui renvoie la balle aux
gestionnaires de l'UNEDIC, les patrons et les syndicats ont rendez-vous pour ramener
le déficit à un niveau "raisonnable " dit le ministre du travail.

Le président des députés socialistes est sur la
même longueur d'onde que le ministre. Les éléments de langage ont été bien
appris. Bruno Leroux : "Il est normal que dans une période de crise
il y ait un déficit de l'assurance chômage".

Bruno Leroux et Michel Sapin, main dans la
main sur un autre dossier sensible : les négociations en cours chez
Renault.

"Il ne doit pas y avoir de chantage
dans la négociation"
dit le ministre, "Il ne peut pas y avoir de
fermeture de sites chez Renault"
ajoute le patron des députés PS.

En cause, la menace qu'aurait brandie la
direction de fermer deux usines en cas d'échec des négociations sur la
compétitivité. Menaces démenties par Renault.

 Le ministre de l'Economie a tout
de même posé des bornes à la direction, un petit avertissement de Pierre Moscovici
qui a rappelé les lignes rouges à ne pas franchir.

La
victoire très serrée de Benyamin Netanyahu en Israël après les législatives

La surprise c'est l'arrivée en deuxième position d'un parti centriste : Yesh Atid, un nouveau venu sur la scène
politique israélienne qui ne devrait malheureusement pas bouleverser la donne dans
les relations avec les Palestiniens d'après Laurent Fabius, le ministre des Affaires Étrangères sur France Info.

Et il a répondu à l'UMP qui dénonce
l'impréparation de l'intervention au Mali. Laurent Fabius affirme que tous les
Européens soutiennent la France.

 

Vous êtes à nouveau en ligne