Des villes flottantes au large de la Californie

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

L'Américain Patri Friedman veut créer en pleine mer des villes expérimentales.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Patri Friedman imagine de vraies villes, sur l'eau, au large des côtes californiennes. Elles seraient libres de tester différentes formes de gouvernement ou différentes formes de société. Elles seraient des "laboratoires politiques" , comme il y a des "start-up" dans le monde de l'économie. D'ailleurs, Patri Friedman imagine que ces villes auraient des PDG, désignés ou renvoyés par des citoyens-actionnaires. Il rêve d'une monnaie entièrement électronique ou encore d'un système bancaire de particulier à particulier.

Patri Friedman a un raisonnement simple dans M , le magazine du Monde , dans l'article de Louise Couvelaire : "Aujourd'hui, on peut tout choisir. Tout, sauf le système politique auquel on est soumis (...) je veux pouvoir choisir mon gouvernement comme je choisis mon téléphone portable ou mon parfum".

L'homme qui parle a 36 ans, deux enfants. Il est ingénieur informaticien, diplômé de l'université de Stanford. Il est aussi le petit-fils de Milton Friedman, le père de la révolution néolibérale, prix Nobel d'économie. Mais Friedman était un théoricien. Son petit-fils, lui, a des rêves très concrets.

En 2008, il a créé le Seasteading Institute, pour défendre son projet. Il a levé trois millions de dollars. L'année suivante, il a lancé un grand concours de cités flottantes, vous verrez les photos dans M , le magazine du Monde. Mais construire une ville en pleine mer est très compliqué. En attendant, un navire-pilote va donc être lancé. Ce sera un ancien bateau de croisière transformé en incubateurs d'entreprises. A partir de 2014, si tout va bien, il sera ancré à 22 kilomètres des côtes californiennes. Selon Patri Friedman, le navire pourra accueillir "tous les génies du monde entier" , sans qu'ils aient besoin de visa.

L'autre projet est prévu pour la terre ferme. Patri Friedman a conclu un accord avec le Honduras : ce pays d'Amérique centrale autorise la création d'une ville-Etat au milieu de nulle part, dans une zone inhabitée. Si la cité voit le jour, elle sera surtout un pôle économique, un lieu d'investissement, une sorte de Hongkong américain. Dans le magazine du Monde , Patri Friedman explique à Louise Couvelaire que c'est un premier pas : "cette ville ne sera pas aussi libre que les villes flottantes, mais quand même plus libre qu'ailleurs (...) Dans dix ans, la science-fiction deviendra réalité".

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Vous êtes à nouveau en ligne