Le Portugal, ses œillets, sa morue…

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

La cuisine portugaise aligne des centaines de recettes de morue !

En avril 1974, en pleine saison des œillets , les sous-officiers de l’armée portugaise se soulèvent contre leur hiérarchie, la junte militaire au pouvoir. En douceur, et en quelques heures, ils rendent le pays aux civils, et la population les accompagne et les remercie en chantant, et en glissant des fleurs à la boutonnière et aux canons des  fusils. C’est la Révolution des Œillets .

Qui dit Portugal, côté cuisine, pense morue. À tort ou à raison ? Dans L’Histoire à la Carte , Thierry Marx répond à cette question, et donne une recette de morue à bras, l’expression signifiant que le poisson a été pétri à la force des mains.

Ingrédients pour quatre personnes :

600 g de morue dessalée, 2 oignons coupés en fines rondelles, 2 gousses d’ail effilées, 500 g de chips (type allumettes), jus d’1/2 citron, sel, poivre noir du moulin, 3 cuillères à soupe d’huile d’olive, 12 olives noires dénoyautées.

Préparation :

Faire légèrement pocher la morue dans de l’eau frémissante. Égoutter. Laisser tiédir et ôter soigneusement la peau et les arêtes. Effiler la chair et réserver. Faire revenir les rondelles d’oignon et l’ail effilé avec l’huile d’olive chaude, dans une grande poêle. Ajouter la morue effilée et laisser blondir, en remuant régulièrement. Ajouter les pommes allumettes. Bien mélanger pendant environ 4-5 minutes (les chips doivent rester légèrement croustillantes). Arroser avec le jus de citron et le reste d’huile d’olive. Décorer avec les olives et servir sans attendre, avec une salade verte.