Le Nasi-Goreng fait voyager

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

La cuisine, outil de dialogue et d'intégration...Le Nasi-Goreng est le plat national en Indonésie. Du riz de la veille, frit, agrémenté de crevettes et morceaux de poulet. Il se déguste au petit déjeuner !

Thierry Marx me racontait un jour comment, lors d'un séjour en Israël, il a réconcilié un Palestinien et un Israélien en leur composant un falafel maison ! La cuisine est aussi un vecteur d'intégration . Ainsi la belle aventure d'une poignée d'intellectuels exilés indonésiens qui, arrivant à Paris sans le sou, ouvrent un restaurant pour gagner leur vie. L'Indonésia  existe toujours, et c'est la fille de l'un d'eux, Anita qui a repris les fourneaux. Quand à Thierry Marx, il raconte ici pour quelle raison très personnelle il avait envie de parler du Nasi-Goreng , le plat national en Indonésie.

1 œuf, 80 g de poitrine de poulet, 

quelques gouttes de sauce soja de sauce d’huître et de sauce soja sucrée, 

100 g Riz Thaï,

un peu de sauce chili, 

20 g de carottes, 

20 g concombres, 

20 g de cornichons,

10 g de beignet de crevettes, 

40 g de poulet, 

40 g de bœuf, 

40 g de gambas,

de la coriandre, un peu d’échalote et d'oignon.

Laver et ciseler les légumes avant de les faire suer à l'huile d’olive. Ajouter les dés de volaille et la gambas préalablement coupée en 3 et enfin, la pâte de chili. Ajouter le riz et faire un ensemble bien homogène. Assaisonner de sauce soja, sauce d’huitre. Colorer le poulet, le bœuf et les crevettes dans une poêle. 

Dans une assiette plate (ou mieux, une feuille de bananier), mettre le riz , assaisonner, dresser les viandes en brochettes et les légumes à côté. Frire les chips de crevettes et déposer l’œuf au dessus.

 

Vous êtes à nouveau en ligne