L'histoire à la carte. Découvrez le Biscuit Rose de Reims

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Il est entre le boudoir et le biscuit à la cuillère. "Le Biscuit Rose de Reims", qui s'apprécie avec du champagne bien sûr, est né (comme souvent) par un hasard de la boulangerie.

Sa création remonte à la fin du XVIIe siècle. En 1691, des boulangers champenois, soucieux d'utiliser la chaleur de leur four après le défournage, eurent l'idée de créer une pâte spéciale qui, après avoir subi une première cuisson, était laissée dans le four à pain, où elle finissait de sécher.

Un des fleurons de la Cité des Sacres

Volonté délibérée ou oubli, la pâte a été retrouvée le lendemain matin. Par la suite on y a ajouté du carmin afin de masquer les imperfections et on l'a coloré en rose avec du rouge de cochenille. Le Biscuit Rose de Reims se déguste, en cette période de fêtes, autour d'une coupe de champagne bien sûr, ou de crémant, mais aussi pour accompagner un vin liquoreux ou un bon vin rouge.

Pour L'Histoire à la carte, Thierry Marx a choisi une recette de Marcotte, la cuisinière de M6

Ingrédients 

2 oeufs, 100 g de sucre vanillé, 90 g de farine, 45 g de maïzena, 5 g de levure bio, une pointe de colorant rouge, sucre glace pour la déco.

Préparation 

Dans un bol de robot, mélanger les jaunes des oeufs et le sucre. Fouetter pendant 5 à 6 minutes en augmentant progressivement la vitesse. Ajouter ensuite un blanc d'oeuf et continuer à battre pendant 2 minutes. Incorporer la point de colorant et battre à nouveau pendant 2 minutes.

Tamiser la farine avec la maïzena et la levure sur le mélange précédant, et incorporer le tout pour obtenir un appareil lisse et homogène.

Dresser les biscuits à l'aide d'une poche à douille de 10 mm sur une feuille de papier sulfurisé. Laisser croûter 15 à 30 minutes. Pendant ce temps, préchauffer le four à 180°C. Poudrer de sucre glace et enfourner pour 12 minutes.

Vous êtes à nouveau en ligne