L'expérience Vendée Globe : Semaine 2

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Seize micros embarqués à bord de "LinkedOut", le bateau de Thomas Ruyant. Une installation de l'artiste Molécule qui offre une première mondiale : raconter le tour du monde à voile par l'audio. À vivre tous les jours de la course sur franceinfo.

Latitude 27’58. Au cœur de l’Atlantique Sud. Entre Sud Brésil et Sud Namibie. Température de l’air et de l’eau : 21 degrés.  

Pour la première fois depuis le début de la course, LinkedOut prend la tête du Vendée Globe. Quelques heures plus tard, la drisse de secours se casse. La drisse est le cordage qui permet de hisser la voile. La première rompt dès le premier front froid quelques heures après le départ et la deuxième lâche donc ce week-end au large de Rio. Pas le choix. Samedi soir, Thomas Ruyant affale sa grand-voile pour entreprendre une ascension du mât. Mais l’état de la mer est chaotique et avec la tombée de la nuit, l’entreprise s’avère trop dangereuse. Dimanche, dans les premières lueurs du jour, Thomas se lance. Posture d’équilibriste sur un mât à 28 mètres de hauteur sur un bateau qui avance toujours, avec des réparations qui demandent beaucoup d’efforts. A la redescente, le skipper est épuisé mais rassuré par ces travaux de bricolage indispensables avant d’affronter les latitudes sud.

Tout n’est pas fini pour autant, ce lundi matin, il faut terminer l’installation des drisses en pied de mât et renvoyer la voile pour reprendre la progression. Durant ces manœuvres, LinkedOut, à vitesse réduite, a vu revenir Charlie Dalin qui au classement de 9h lui ravit la première place mais les deux bateaux sont très proches l’un de l’autre. Le couloir dans lequel se trouvent les deux leaders est une étroite zone de vent aux confins de l’anticyclone de Sainte-Hélène. La météo changeante façon Pot-au-noir impose de nombreuses manœuvres. Entre le bricolage à haut risque et les cartes satellites à surveiller, Thomas ne dort plus beaucoup. Dès que la garde voile sera définitivement rétablie, LinkedOut pourra reprendre sa progression vers les latitudes sud.

Moins chanceux, Alex Thomson sur Hugo Boss fait face à des problèmes de structures qui nécessitent plusieurs jours de réparations. Le skipper britannique qui avait fait la course en tête depuis une huitaine de jours est 5e lundi matin. Son bateau est quasiment à l’arrêt à 300 miles nautiques des deux leaders. Mais la course est encore longue.

L'Expérience Vendée Globe

Voix & son : Molécule

Mixage : Djaisan Taouss @Radio France

Rédaction en chef : Eric Valmir

Vous êtes à nouveau en ligne