Son album "Future nostalgia" a apporté un air disco au confinement : la Londonienne Dua Lipa triomphe aux Brit Awards

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Mardi 11 mai, Dua Lipa a reçu deux statuettes : meilleur album britannique de l’année et meilleure artiste féminine. Deux récompenses qui couronnent des mois de succès, un cas rare dans une année sans concerts ni tournées.

Mardi soir, les Brit Awards ont doublement récompensé Dua Lipa, 25 ans, à qui l’on doit d’avoir préservé, soigné, dorloté le moral déclinant de millions d’oreilles confinées partout sur la planète. Parce que c’est bien cela, un baume musical, qu’ont sacré les Brit Awards : meilleure artiste féminine de l’année et meilleur album pour Future Nostalgia. Elle le doit à une rythmique disco-pop, mâtinée d’un peu d’électro et portée par des paroles systématiquement positives. Exactement ce dont le monde avait besoin à la sortie de l’album en mars 2020. "Avec cet album, disait-elle au magazine Variety, il ne s’agit que de danser, s’amuser, d’être libre, d’être amoureux."

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par DUA LIPA (@dualipa)

Et quand elle évoque ce qui compte dans la vie, Dua Lipa sait très bien de quoi elle parle. Elle est née en 1995, à Londres, de parents kosovars. Ayant fui quelques mois plus tôt les horreurs de la guerre de Yougoslavie, ils ont trouvé asile en Angleterre. Avec un père lui-même musicien, elle apprend à chanter à 5 ans, à 7 ans elle fait du violoncelle, à 9 ans elle prend des cours de chant le week-end.

En 2008, alors qu’elle a 13 ans, le Kosovo déclare son indépendance, et ses parents l’emmènent, elle, son frère et sa sœur, là-bas, à Pristina. Elle n’y reste pas longtemps, parce qu’elle est bien décidée à faire carrière dans la musique et que pour ça, le tremplin, c’est Londres.

Un tremplin sur lequel elle a sauté à pieds joints et qui l’a emmenée très haut, très vite, très fort : en tête des ventes, partout dans le monde. Et ce malgré ses prises de positions décapantes sur les réseaux sociaux : elle s’affiche radicalement contre le Brexit, pour le démocrate Bernie Sanders aux Etats-Unis, ou encore pour soutenir les jeunes Palestiniens.

En recevant son prix lors des Brit Awards, elle a encore plaidé pour une augmentation de salaire des personnels soignants de la NHS. "Parce que c’est très bien de les applaudir, mais il faut aussi les payer". "J’assume, disait-elle il y a quelques mois au magazine Rolling Stone, afficher mes convictions, cela fait partie intégrante de qui je suis".

Vous êtes à nouveau en ligne