Sarah Thomas sera la première femme à arbitrer le Super Bowl, la grand-messe du football américain

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Depuis 2015, elle fait partie de l’équipe des arbitres officiels de la NFL, elle a déjà arbitré des matchs de play-off, mais n’avait jusque-là jamais été désignée pour le match ultime : la finale du championnat. Ce sera donc le cas le 7 février prochain, à Tampa en Floride. Une décision "historique" d’après le vice-président de la NFL.

Si vous cherchez un fait historique aux États-Unis en 2021, vous pouvez compter celui-ci : la National Football League (NFL) vient d’annoncer que Sarah Thomas, 47 ans, fera partie de l’équipe qui va arbitrer le Super Bowl, la finale du championnat le 7 février, précisant "ses performances et son engagement permanent pour l’excellence lui offrent ce droit." Et ce n’est pas que les autres femmes arbitres manquent de talent. C’est qu’elles n’existent pas. Sarah Thomas est la première et la seule femme arbitre de toute la ligue. Une rareté.

Pourtant son sport à elle, au départ, ça n’est pas le football mais le basket. Elle l’a pratiqué intensément avant qu’il ne disparaisse de sa vie une fois ses études terminées. Et puis, en 1996, alors qu’à 23 ans elle cherche à refaire du sport, elle demande à son frère, arbitre de football amateur, s’il l’imagine elle aussi arbitre :  "Je lui ai dit : 'Est-ce que c’est ouvert aux filles ?' Il a réalisé qu’il ne s’était jamais posé la question, mais il m’a répondu : 'Ecoute, je crois que rien ne l’interdit'."  Elle postule donc pour être juge de ligne dans une association de son comté et, passé la surprise, le président accepte de l’intégrer.

On lui conseille quand même deux choses : cacher ses longs cheveux blonds dans sa casquette et ne pas se maquiller, "pour ne pas attirer l’attention", lui dit-on. Elle tique un peu, mais accepte et entame un parcours qui va l’amener à conquérir toutes les divisions. Jusqu’au sommet, en 2015, où elle devient arbitre permanente des matchs de NFL, le top du top, le Graal ultime. Une première pour une femme, évidemment. Alors les journalistes s’arrachent ses interviews : n’a-t-elle pas peur de se faire bousculer par les joueurs ? "Pas plus que tout arbitre". Qu’est-ce que ça fait d’être une femme sur le terrain ? Elle répond qu’elle ne pense pas à ça pendant les matchs.

Bien sûr que je sais que je suis la seule femme. Mon père m’a toujours dit que la seule chose qui importe dans la vie, c’est d’être indépendante, de ne dépendre de personne, et de travailler, pour pouvoir tout assumer. C’est ce que je fais.

Sarah Thomas, arbitre NFL

sur ESPN

Sarah Thomas est une pionnière malgré elle. Elle ne se voit pas en militante mais en athlète qui, comme tout compétiteur, vise le sommet. Le sien, c’était l’arbitrage du Super Bowl. C’est fait. Et désormais, pour toutes les autres, pour toutes celles qui se disent "pourquoi pas moi ?", la voie est ouverte.

Vous êtes à nouveau en ligne