Özlem Türeci et Ugur Sahin, le couple à l'origine du vaccin anti-Covid en attente d’homologation

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Mariés depuis 18 ans, leur histoire passionne la presse mondiale : ils ont cofondé la start-up de bio-technologie allemande BioNTech qui a élaboré avec Pfizer un candidat vaccin efficace à 90% contre le Covid-19. 

C’est le couple qui fait la Une partout dans le monde depuis lundi. En l’occurrence, elle, Özlem Türeci et lui, Ugur Sahin, co-fondateurs de la petite entreprise allemande de biotechnologie, BioNTech, à laquelle le géant pharmaceutique américain Pfizer a acheté un brevet de vaccin efficace à 90%, d’après le communiqué de presse de la firme. Une annonce qui suscite énormément d’espoir. Alors forcément le profil des deux chercheurs attire la curiosité.

La Radio Télé Suisse (RTS) parle d’eux comme "des modèles d’intégration réussie". Le Daily Telegraph, au Royaume-Uni, d’une "success story de l’immigration". Mais beaucoup retiennent surtout qu’ils sont en couple. C’est le cas du New York Times, de Sky News, ou de Closerpar exemple, qui parle littéralement "d’une incroyable histoire d’amour derrière le vaccin anti-Covid". En réalité, ils sont mariés depuis 18 ans, mais peu importe : leurs deux vies sont toutes entières porteuses de symbole.

Comme le raconte le quotidien allemand Die Welt, Ugur Sahin, est né il y a 55 ans en Turquie, près de la frontière syrienne. Lorsqu’il a quatre ans, son père trouve un travail dans une usine Ford à Cologne et y emmène toute la famille. Özlem Türeci, elle, est née en Allemagne, en Basse-Saxe, il y a 53 ans. Son père, médecin à Istanbul, avait déjà fait le chemin. Tous deux sont des enfants de ce que les Allemands appellent "l’immigration invitée", choisie, celle qui ne jure que par l’excellence.

Lui est le PDG du laboratoire, elle la médecin chef

Chacun de leur côté, ils font médecine, puis se rencontrent à la fin de leurs études, à l’hôpital universitaire. Coup de foudre immédiat : Sahin et Türeci ont la même envie de chercher, de savoir, la même passion pour la biologie et l’oncologie, l’étude des cellules cancéreuses. Au matin de leur mariage en 2002, ils commencent d’ailleurs la journée dans leur laboratoire, passent en coup de vent à la mairie, puis retournent derrière leurs microscopes poursuivre leurs recherches. Atypique… Mais leur persévérance porte ses fruits : Türeci et Sahin sont devenus des figures de la recherche sur le cancer, et pour aller au bout de leur passion, ils ont donc fondé en 2008 leur labo, BioNTech. Lui en est le PDG, elle la médecin chef.

Quand on leur fait remarquer que le vaccin va leur rapporter beaucoup, ils répondent que "c’est la médecine qui (les) motive, pas l’argent". Ceux qui les connaissent utilisent tous les mêmes adjectifs : humbles, modestes, simples.

Excellents chercheurs, couple modèle, fierté des turcs-allemands... Reste à faire valider leur vaccin contre le virus du siècle. En attendant, rien que pour l’espoir qu’ils suscitent, ça mérite bien deux étoiles…

Vous êtes à nouveau en ligne