Les étoiles de 2020 : le proviseur Quentin Lee avec sa vidéo sur les consignes anti-Covid

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

En pleine épidémie, sa reprise "Covid" du tube du rappeur MC Hammer "U can’t touch this" a fait un carton sur les réseaux sociaux aux États-Unis.

Il s’appelle Quentin Lee, et il est proviseur d’un collège à Childersburg dans l'Etat d'Alabama aux États-Unis. Comme tous les directeurs d’établissement, à la rentrée, il a dû s’adapter à l'épidémie de Covid-19 et imposer à ses élèves une batterie de mesures anti-Covid. Mais au lieu de placarder banalement le règlement dans les couloirs, il a posté une vidéo sur YouTube.

Dans cette vidéo, il se met en scène dans l’établissement appliquant les consignes - masques, lavage des mains, désinfection - sur le tube de Mc Hammer sorti en 1990 : U can’t touch this. Le tout en réécrivant les paroles pour les adapter à l’épidémie.

"Nouvelles règles, prenons soin de tous, lavez-vous les mains, reculez d’un mètre, n’éternuez pas, et surtout ne touchez pas cela." Un refrain qu’il chante en montrant poignées de portes et casiers de l'établissement. Succès immédiat pour Quentin Lee. La vidéo a fait le bonheur des réseaux sociaux en août et lui vaut plus de 6,2 millions de vues aujourd’hui, largement plus que les effectifs de son lycée. Même l’auteur de la chanson originale, le rappeur MC Hammer a salué la performance sur son compte Twitter.

"Pourtant, je l’ai écrite en 15 minutes seulement", raconte le proviseur en souriant à Alabama News Center, expliquant qu’il avait juste révisé les quelques pas de danse qu’il avait appris dans sa jeunesse, en 1990 : "Mon but, c’était de transformer ce message de sécurité un peu austère en quelque chose de plus cool. Parce que si ces consignes-là ne sont pas appliquées, si nous ne voyons pas les signaux d’alerte, nous sommes perdus.

Si cela a pu permettre aux gens de sourire un peu, mission accomplie.

Quentin Lee

Et effectivement, Quentin Lee a reçu des milliers de remerciements, de messages de parents et d’élèves bien au-delà de l’Alabama, les uns lui disant qu’ils auraient aimé l’avoir comme principal, les autres qu’ils chantent désormais en se lavant les mains. Preuve s’il en fallait que l’humour et la créativité sont souvent plus efficace que l’angoisse et la peur.

Vous êtes à nouveau en ligne