L'étoile du jour. Jean-Pierre Bacri, le râleur qui sourit

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Coup de cœur ou coup de griffe : tous les matins, Marie Colmant distribue ses bons points. Aujourd'hui, un acteur français qu'on adore retrouver de film en film.

L'étoile du jour est Jean-Pierre Bacri. Il est la vedette de Photo de famille, le film de Cécilia Rouaud qui sort dans les salles de cinéma mercredi 5 septembre. Cette grognonnerie ronchonnante, c'est la marque de Jean-Pierre Bacri. Cela nous fait beaucoup rire quand il râle, il le fait très bien, mais il serait quand même un peu injuste de réduire Jean-Pierre Bacri à ce râleur professionnel, à ce type qui tire perpétuellement la tronche.

Du rire aux larmes

Ce serait oublier plusieurs choses, à commencer par son talent pour l'écriture de scénarios ou de dialogues joue-à-joue avec sa meilleure complice Agnès Jaoui. Concernant ce duo, il ne faut jamais oublier qu'il a mis son talent au service de Cédric Klapisch ou d'un certain Alain Resnais pour le mémorable On connaît la chanson, sorti il y a une vingtaine d'années.

Bacri a du texte, il aime les grands textes. Il est d'ailleurs l'heureux propriétaire de quatre César du meilleur scénario (Smoking / No Smoking, Un air de famille, On connaît la chanson, Le Goût des autres). Mais il y autre chose, comme on dit dans Les Tontons flingueurs. Il y a l'acteur, et cette qualité assez unique de conjuguer un humour féroce avec des moments dramatiques, un peu comme dans les films italiens.

Il aurait pu évidemment se cantonner au film d'auteur où il excelle, mais Bacri a bon fond et ne recule jamais dès qu'il s'agit d'aller faire le zouave pour tourner un nouvel épisode des aventures d'Astérix, où il a fait la connaissance d'un certain Jamel Debbouze. Cela fait de Jean-Pierre Bacri un acteur super populaire.

Il est populaire aussi par cette façon de s'emporter dans les médias contre la bêtise, contre l'extrème droite, entre autres sujets qui le font sortir de ses gonds. Son dernier chantier, c'est la vieillesse qui le gagne. Il a aujourd'hui 68 ans. C'est une expérience qu'il vit avec sa camarade Agnès Jaoui, la femme de sa vie qui l'est restée malgré leur séparation. La vieillesse qu'il qualifie d'aventure, sans râler et avec le sourire.

Vous êtes à nouveau en ligne