États-Unis : un épicier retrouve par hasard un ticket de loto gagnant à un million de dollars et le rend à sa propriétaire

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Abhi Shah y a réfléchi toute une nuit mais a décidé de retrouver celle qui a acheté le ticket dans son épicerie, Lea Fiega, et de le lui remettre. Un geste qui suscite l’admiration sur les réseaux sociaux et que rapporte largement la presse américaine.

C’est son visage à elle que l’on voit partout, mais sans son geste à lui, il n’y aurait pas d’histoire. L’histoire, c’est celle de Lea Fiega, une trentenaire américaine qui, il y a quelques semaines s’est acheté, comme tous les midis, un ticket de jeu à gratter dans une petite épicerie à Southwick, dans le Massachusetts, aux États-Unis.

L'épicerie est tenue par un couple d’immigrés indiens et leur fils Abhi Shah. Ils ont l’habitude de voir Lea Fiega, mais ce jour-là, elle était pressée. Alors elle a gratté, regardé rapidement le ticket, en a conclu qu’elle avait perdu. Elle l’a tendu à la caissière pour qu’elle le jette avant de filer au travail. Un ticket qui, comme tous les tickets perdants, a fini sur "la pile des tickets perdants à jeter".  

C’est Abhi Shah, 30 ans, qui raconte tout cela, parce que c’est lui qui, pour tromper l’ennui, a trié il y a quelques jours la fameuse pile. Il est tombé sur le ticket de Lea Fiega. Un numéro est encore caché, alors il gratte et découvre la mention "un million de dollar".

Une réunion de famille pour décider que faire du ticket

"Là, je me suis dit : je suis millionnaire ! raconte-t-il à l’agence de presse APJe vais m’acheter une voiture, une maison, ouvrir un nouveau commerce... Et puis j’ai annoncé la nouvelle à mes parents." Première réaction des parents : on sait qui a acheté ce ticket. Evidemment, Lea Fiega n’achète que ce jeu-là.

Alors tous décident de faire une réunion de famille, en appel vidéo avec leurs proches en Inde, pour trancher. Et le groupe arrive à la même conclusion : garder le ticket n’est pas juste, il faut le rendre.   

Le lendemain, Abhi Shah retrouve donc Lea Fiega, il lui annonce la nouvelle et la voit s’effondrer dans ses bras, en larmes. "Oui, j’ai pleuré, dit-elle, parce qu’honnêtement, qui fait ce genre de choses ?" Et effectivement, c’est sur cette question que s’arrêtent les journaux, comme le Washington Post qui interroge : "Que feriez-vous si vous trouviez un ticket à un million de dollars ?"

Quelque chose me disait que je ne pouvais pas garder cet argent, qu'il était plus honnête de le rendre. Quand j’ai vu la joie de Lea Fiega, j’ai su que j’avais pris la bonne décision. L’argent, ça n’est pas tout dans la vie

Abhi Shah, épicier à Southwick aux Etats-Unis

au "Washington Post"

À la fin, Lea Fiega l’a remercié en lui donnant une partie de la somme et la loterie d’État a versé 10 000 dollars de bonus à la famille Shah qui tient l’épicerie. Une épicerie qui s’appelle le Lucky Stop, "l’arrêt de la chance", ça ne s’invente pas.

Vous êtes à nouveau en ligne