En plein mois des fiertés aux Etats-Unis, un cookie arc-en-ciel devient un symbole de lutte contre l'homophobie

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

En annonçant son initiative sur la page Facebook de sa pâtisserie, Dawn Cooley a d’abord perdu des abonnés et vu une cliente annuler sa commande, avant de gagner des milliers de nouveau clients qui ont fait de l’achat de ses biscuits un geste de lutte contre l’homophobie.

C’est un biscuit en forme de cœur et dont le glaçage porte les couleurs de l’arc-en-ciel, fabriqué en édition limité, et pour cause : aux Etats-Unis, juin est le mois des fiertés LGBT, l’occasion de mettre en avant la diversité, la tolérance et l’amour en général. C’est pour tout ça que Dawn Cooley, 45 ans, qui tient une petite pâtisserie à Lufkin, au Texas, a proposé ce gâteau. Elle en a fait la promotion sur Facebook avec une photo et ce commentaire : "Plus d’amour, moins de haine, joyeux mois des fiertés à tous nos amis LGBT, tous les amoureux des cookies sont les bienvenus."

Cette initiative n’a pas plu à tout le monde. Sa page a perdu d’abord un abonné, puis deux, puis des dizaines d’autres. Dans les commentaires, des clients affirment qu’ils ne viendront plus, que "l’homosexualité est un péché", que tout ça est de la "propagande gay". Et, dans la boutique, le téléphone sonne, une cliente qui avait commandé une soixantaine de cupcakes pour une fête chez elle annule tout.

En raccrochant, Dawn Cooley est sidérée. Ses deux collègues, Felicia et Miranda aussi : "Nous étions abasourdies, disent-elle au Washington Post, on ne pouvait pas imaginer qu’une personne puisse détester d’autres gens à ce point." Leur commerce est modeste, pour ne pas dire minuscule, elles ont déjà lutté pour le maintenir ouvert malgré la pandémie, alors cette perte de clients est un coup de massue. Dawn Cooley lance donc un SOS sur Facebook, où elle raconte tout et précise, pour que ceux que ça intéresse, qu’elle a une soixantaine de cupcakes disponibles. Immédiatement, une vague de soutien déferle sur sa page : on veut lui acheter des cookies, des cupcakes, lui faire des dons d’argent, ce qu'elle renvoie vers des associations.

Le lendemain, devant la boutique, des centaines de personnes se pressent, jusqu’à former une longue file d’attente sur toute la rue. La pâtisserie s'est évidemment retrouvée en rupture de stock, les télévisions locales sont arrivées, Dawn Cooley a été obligée de couper le téléphone et de travailler toute la nuit pour confectionner les biscuits et honorer les commandes. "Nous sommes un peu dépassées, dit-elle, mais ce mouvement de soutien a complètement écrasé la négativité du premier jour, et à la fin il nous renforce dans l’idée que les gens d’une manière générale sont bons, que comme nous, ils veulent aussi plus d’amour et moins de haine." La preuve par un cookie arc-en-ciel.

Vous êtes à nouveau en ligne