Brooke Williamson, ex-gagnante de Top Chef aux États-Unis qui distribue des repas gratuits aux travailleurs et aux plus démunis

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Cheffe reconnue à Los Angeles, en Californie, elle a ouvert une plateforme de commande de plats en ligne pour s’adapter au confinement toujours en cours là-bas. Une plateforme que ses clients utilisent désormais pour payer des repas, non pas pour eux mais pour les faire livrer à ceux qui en ont besoin.

Bien malgré elle, elle est devenue passeuse de générosité. Brooke Williamson, 42 ans, a remporté le concours de gastronomie télévisé en 2016. Depuis, c’est une cheffe largement reconnue, et installée à Los Angeles en Californie où elle a quatre restaurants haut-de-gamme. Mais la célébrité ne l’a pas protégée des conséquences de l’épidémie de Covid-19 : en l’occurrence le confinement, et le reconfinement qui a toujours cours en Californie. Sur ses quatre restaurants, elle en a fermé trois. "Les premières semaines, ça allait, dit-elle à la radio NPR, on pouvait encore payer nos employés, mais rapidement, c’est devenu impossible, les loyers sont devenus impayables, alors j’ai tout misé sur un seul établissement, le Playa Provision."

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Brooke Williamson (@chefbrookew)

À cette table-là, les clients sont des habitués de longue date, des fidèles d’avant Top Chef, son système de vente de plat à emporter a donc tout de suite marché. Bien sûr, comme pour nombre de restaurateurs, ça ne paye pas les factures, mais ça permet de continuer à travailler, faire tourner la machine.

Elle a donc optimisé son site internet pour prendre des commandes détaillées, précises : on coche le plat souhaité, et l’on peut écrire, dans la case "note", ses préférences : pas d’oignons, plus de cornichons, avoir la sauce à part, etc. Dès qu’une commande est payée, le ticket est imprimé automatiquement dans les cuisines, tel quel. C’est ainsi qu’en saisissant un ticket, un commis est tombé sur ce message, inscrit dans la case "note" : "J’habite au Texas, je ne vais donc pas manger ce repas, mais j’aimerais que vous l’offriez à l’un de vos employés." Une surprise qui réchauffe le cœur de toute la brigade. Brooke Williamson prend donc le ticket en photo et le poste sur Instagram. "Et là, dit-elle, cinq minutes après, une autre commande de repas à donner est arrivée, puis une autre, et encore une autre, ça venait de tous les États-Unis."

C'est plus que réjouissant de voir autant de générosité et d'humanité. Maintenant, il faut faire pareil avec d'autres restaurants en difficulté, pour d'autres bénéficiaires ! Partagez cette générosité !

Brooke Williamson, cheffe à Los angeles

sur Instagram

C’était mardi 12 janvier, et depuis, ça n’arrête pas. Elle a reçu des commandes du Mexique, d’Allemagne, ou encore des Philippines, chacun demandant que son repas soit donné à celui qui fait la plonge, à une infirmière, à l’équipe de soins intensifs de l’hôpital d’à côté, aux sans-abris. En trois jours, sa brigade a cuisiné et distribué 215 repas, et Brooke Williamson appelle maintenant ses abonnés à faire pareil avec d’autres restaurants, dans d’autres villes, pour d’autres personnes en difficultés. "Il faut partager cette générosité", dit-elle. Par les temps qui courent, c’est plus que bienvenu.

Vous êtes à nouveau en ligne