A 107 ans, l'américaine Tillie Dybing a survécu à la grippe espagnole, à un cancer et au nouveau coronavirus

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Née en 1913, cette américaine originaire du Dakota du Nord a contracté deux fois une maladie respiratoire : la grippe espagnole en 1918, et le Covid-19 en 2020. D’après les médecins, elle en est sortie étonnamment indemne. Une histoire qui fait le bonheur des télés américaines alors que la pandémie fait tous les jours plus de victimes.

Sur les réseaux sociaux, elle est gratifiée de deux surnoms par les internautes : "survivor" et "highlander", parce qu’effectivement son histoire est l’une des rares autour du Covid-19 qui soit positive aux États-Unis, un pays où le nombre de morts bat chaque jour des records et où Tillie Dybing, 107 ans, fait figure d’exception. L’exception qui requinque.

Elle est née dans une ferme du Dakota en 1913, et a survécu à tout : la grippe espagnole en 1918, trois inondations monstres en 1965, 1987 et 2011, un cancer de l’utérus en 2008, et, en novembre 2020, une contamination au nouveau coronavirus. Elle a aussi perdu ses frères et sœurs étant enfant, et vu partir son mari il y a 27 ans. Pourtant, quand le journaliste de la chaine Kare l’interroge, elle est tout sauf morose. "Comment avez-vous survécu à l’épidémie ?", lui demande-t-il. "L’épidémie ? Mais laquelle ?", répond-elle sur le ton de l’humour, avant d’expliquer comment elle et ses parents se sont retrouvés cloués au lit à cause de la grippe espagnole quand elle avait 5 ans : "Malgré la maladie, dit-elle, je n’arrêtais pas de sauter sur le lit de mes parents, et je me souviens de mon père me disant :'mais tu ne peux pas trouver un autre endroit pour courir ?'"  On entend son rire, réjouissant. Tillie Dybing rit de ses souvenirs, et du Covid-19.

Oui, j’ai eu le Covid, mais je ne m’en suis pas vraiment rendue compte ! Je me suis dit "s’il est temps de partir, alors j’irais", mais voilà… je suis encore là

Tillie Dybing, centenaire américaine

à la chaine Kare

Cet été, pour la protéger, sa fille, Susan avait décidé de suspendre ses visites quotidiennes, la laissant aux bons soins des aides-soignants de la maison de santé où elle a un appartement. Isoler pour protéger. Ça a très bien marché… jusqu’en novembre où, un matin, Tillie ne s’est pas réveillée. Sa fille appelle au téléphone, pas de réponse. Les soignants ouvre donc sa porte et constate qu’elle dort profondément, avec une respiration un peu sourde. Alors ils la testent : le résultat est positif. Mais ça aussi, elle préfère en rire :"Oui, j’ai eu le Covid, dit-elle, mais je ne m’en suis pas vraiment rendue compte !"

Après deux semaines de soins, elle n’a curieusement aucune séquelle d’après les médecins, si ce n’est une fatigue persistante. Elle a donc pu retrouver ses proches et attend maintenant le vaccin. "Je me suis dit s’il est temps de partir, alors j’irais, mais voilà… je suis encore là", conclue Tillie Dybing qui au fond n’a pas de secret particulier, à part peut-être rire et sourire, depuis 107 ans.

Vous êtes à nouveau en ligne