L'empire des séries. "Validé", le rap pour les nuls

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Avec sa série en dix épisodes, "Validé", de Franck Gastambide (Taxi 5, Les Kaïras) raconte l'ascension compliquée d'une jeune rappeur au sommet de la gloire. Il plonge son héros dans un monde vrai où il croise Cut Killer, Kool Shen ou Lacrim.

Un jeune rappeur d’Aubervilliers fait une percée fulgurante en allant livrer chez Skyrock une dose de drogue. Son freestyle en direct le propulse sur le devant de la scène grace aux réseaux sociaux. Il n’est pas forcément armé avec ses deux potes face aux maisons de disques, aux caïds de la cité et aux rappeurs concurrents. C’est le pitch de Validé - on pourrait dire Adoubé -  la série phénomène déjà visionnée 15 millions de fois sur myCANAL. Elle arrive le 11 mai sur Canal +.

Le principe, c’est que mes personnages de fiction évoluent dans le vrai monde du rap.

Franck Gastambide, réalisateur de "Validé"

à franceinfo

On connaît le réalisateur Franck Gastambide, surtout pour ses films Kaïra et Taxi 5. Cette série est une première pour lui. Plus sombre. Celui qui a grandi à Melun voulait raconter ce monde. "J’ai complètement grandi avec du rap dans les oreilles. NTM, Assassins. J’ai vu l’évolution du rap. Je me souviens qu’à mon époque, le rap était une musique qu’on écoutait presque en cachette car c’était très marginal."

La série se veut réaliste

On reconnaît les couloirs d’Universal Music, et même des vedettes du rap comme Cut Killer, Kool Shen et Lacrim. Franck Gastambide explique : "Le principe de Validé, c’est que des personnages que j’ai inventés, évoluent dans le vrai monde du rap. Ils croisent le patron de Skyrock, des rappeurs célèbres. Booba existe, d’autres rappeurs existent, on en croise certains. J’ai poussé les choses jusqu’à prendre des acteurs qui parfois ressemblaient à de vraies personnes de cette industrie."

Je pense que rien n’est exagéré dans la série

Hatik incarne le jeune rappeur Apache

à franceinfo

Piques sur les réseaux sociaux, bagarres dans des bars à chicha, saccage d’une maison de disques

La série semble présenter pas mal de clichés. Mais pour le rappeur Hatik qui incarne le  héros - son premier rôle à l’écran - elle n’est pas caricaturale :

"Je ressemble au personnage d’Apache, dans le sens où je suis un jeune issu d’un quartier qui a connu la vie de rue, ça m’est déjà arrivé de vendre un peu de drogue, et puis je fais du rap. Je pense que rien n’est exagéré, par exemple en matière de racket, de carrière ou d’ascension fulgurante. MHD si on lui demande, il est allé encore plus vite qu'Apache."

C’est romancé, ça oscille entre comédie et polar. 10 épisodes de 30 minutes qui permettent de pénétrer de façon honnête dans le monde du rap. Et de comprendre finalement pourquoi deux rappeurs comme Booba et Kaaris en sont venus aux mains l’été dernier, à l’aéroport d’Orly.  

Vous êtes à nouveau en ligne