L'empire des séries. "Orange is the new black" : ultime tour à la prison pour femmes de Litchfield

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

La série novatrice "Orange is the new black" entame sa dernière saison. La série créée par Netflix en 2013 a apporté du sang neuf dans l'univers des séries. La 7e saison et les saisons précédentes sont disponibles sur Netflix.

En 2013, Netflix se lançait avec deux séries inédites qui ont marqué sa patte dans la télévision. La cynique House of Cards et l’hyperréaliste et drôle Orange is the new black, l’incroyable portrait de femmes de tous bords, qui connaît son épilogue. 

Une version de Oz pour femmes

Orange is the new black signifie : la tenue orange des prisonnières est le dernier cri. Lorsque la série apparait, surprise ! Les héros ne sont pas, comme si souvent à la télé, des hommes blancs – par exemple comme dans Oz qui se déroule en prison déjà. Non, c’est une galerie de femmes jamais vues à la télévision :  de tous âges, toutes ethnies, toutes classes sociale et même toutes sexualités. C’en était fini de la télévision de papa, qui cherchait à ratisser large.

Chaque épisode racontait en particulier le destin d’une prisonnière. On découvrait la première actrice transgenre Laverne Cox, la dureté de l’univers carcéral, les alliances, les trafics divers. Elle se faisait aussi reflet de l’actualité politique. A l’époque où Donald Trump fermait les frontières, la 6e saison racontait l’incarcération de femmes migrantes.

La série écrite par une femme, Jenji Kohan, a dénoncé le système carcéral américain. Pour le téléspectateur, la découverte du lieu se faisait en douceur à travers une jeune femme blanche incarcérée à quelques jours de son mariage.

Une 7e saison #metoo et utopique

La 7e saison boucle l’histoire. La nouvelle directrice lance une politique sociale et offre aux détenues des cours et activités fermières. Elle raconte les différences de salaire entre homme et femmes, la difficile réinsertion dans la société des anciennes détenues. La série qui a toujours oscillé entre humour et drame a perdu en surprises mais cette dernière saison a le mérite de boucler avec sensibilité une fiction qui a marqué les esprits.

Vous êtes à nouveau en ligne