L'empire des séries. " Le Nom de la Rose" : John Turturo ne se prend pas pour Sean Connery

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le best seller d'Umberto Eco, "Le Nom de la Rose" vendu à plus de 50 millions d'exemplaires à travers le monde et déjà adapté au cinéma par Jean Jacques Annaud devient une série diffusée en France par OCS.

Dans la série adaptée du roman d'Umberto Eco, Le Nom de la Rose, John Turturo incarne le curé Guillaume de Baskerville joué au cinéma par Sean Connery. La mini série historique en huit épisodes est diffusée en France par OCS.

1327, dans le nord de l’Italie. Guillaume de Baskerville, un moine franciscain aux fausses allures de Sherlock Holmes est appelé par un abbé pour résoudre le mystère de meurtres dans son abbaye.

Ce n'est pas seulement un roman policier

John Turturo incarne Guillaume de Baskerville

franceinfo

John Turturo reprend le rôle créé au cinéma par Sean Connery. Il n’avait jamais lu le livre ni le film, mais il a aimé l’histoire : "J’ai aimé la complexité du livre. Ce n’est pas seulement un roman policier qui se déroule dans une abbaye. J’aime la contradiction de mon personnage et sa dualité : il est à la fois une homme de science et un homme de religion. Et aussi un homme qui cherche la connaissance : il n’a pas toutes les réponses".

Des batailles filmées à la Game of Thrones   

Le réalisateur italien Giacomo Battiato s’écarte de l’adaptation au cinéma de Jean-Jacques Annaud. La série offre plus de scènes hors de l’abbaye, plus de combats violents filmés comme dans Game of Thrones. Pour lui surtout, sa série est plus fidèle au livre d'Umberto Eco.

La mini série Le Nom de la Rose en huit épisodes permet de retrouver tous les personnages de cette fresque philosophique : le pape à Avignon incarné par Tcheky Karyo ; son cruel émissaire qui n’hésite pas à brûler les hérétiques, joué par un pervers Rupert Everett, et tous les moines de cette abbaye magnifiquement reconstituée jusque dans son immense bibliothèque.

Le réalisateur et ses quatre auteurs ont aussi rajouté un personnage féminin hérétique. Encore une série qui parle de religion après le succès de La Servante écarlate ou Le jeune Pape. Un thème actuel pour le réalisateur.

Au final, une série rythmée qui permet de retrouver l’univers fascinant du roman d’Umberto Eco.

Vous êtes à nouveau en ligne