L'empire des séries. "Euphoria", meilleure série sur la génération Z, même en temps de Covid

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le Covid aura aussi eu une influence sur les séries et leur tournage. La preuve avec le nouvel épisode spécial de la série "Euphoria", disponible sur la plateforme OCS.

Comment faire pour tourner une suite, en temps de Covid. Le réalisateur d'Euphoria, la série qui parle crûment à hauteur des jeunes de leur vie, leurs doutes,  leurs corps en émoi qui se frôlent et se cherchent, a trouvé une réponse… radicale.

Euphoria, c’est le meilleur portrait des jeunes d’aujourd’hui. On avait eu droit dans les années 90 à Angela 15 ans qui avait révélé Clare Danes, la future Carrie de Homeland. Euphoria pousse dans la même veine réaliste mais en 2020.   

Pornhub, MDMA et echanges de sextos

Utilisation massive de pornhub, des réseaux sociaux, de la drogue. Echanges par textos, vidéos qui tournent, chantage à l’école, parents divorcés, surprises parties qui terminent dans la piscine : Euphoria ne cache rien, même les corps nus. Avec au programme un guide pour réaliser la meilleure photo de votre anatomie pour les réseaux. 

Une galerie de portraits à la Bret Easton Ellis, avec un casting fébrile. Zendaya, l’ancienne star de chez Disney joue une jeune fille accro à la drogue qui lui a valu un Emmy award. Elle se console auprès de son amie incarnée par l’actrice transgenre Hunter Schafer. Avec aussi une lycéenne timide qui trouve sa voie sur les sites de rencontre.  

Le mot d’ordre du réalisateur auteur et producteur Sam Levinson, c’est qu’on ne sait pas ce qu’il adviendra de ces jeunes. Tout comme les parents ont peur pour leurs enfants. D’où l’angoisse ressentie chez certains téléspectateurs.  

Une série à hauteur des lycéens et de l'angoisse de leurs parents

Le tournage de la deuxième saison a été annulé net le jour du premier confinement. Sam Levinson a imaginé deux épisodes spéciaux tournés dans des règles sanitaires. Le premier sorti à Noël, c’est un dialogue théâtral et radical  entre la jeune droguée et un ancien toxicomane un soir de Noel dans un café. Un épisode parle de questions fortes : l’envie de rester clean, l’envie de replonger, les choses dont on est fier, celles dont on n’est pas fier, mais aussi une réflexion sur la religion et sur les marques qui nous embobinent avec leurs slogans mensongers. Un épisode magnifiquement filmé comme l’ensemble de la série, qui approfondit les personnages, pour nous faire patienter. Le tournage de la deuxième saison est prévu pour cette année.              

Vous êtes à nouveau en ligne