Une de Minute : l'exécutif contre-attaque sur le terrain des valeurs

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

A la demande de Matignon, le Parquet de Paris a ouvert ce mercredi une enquête préliminaire pour injure publique à caractère racial contre l'hebdomadaire Minute. Sa Une consacrée à Christiane Taubira, titrée "Taubira retrouve la banane" et sur-titrée "Maligne comme un singe", provoque l'indignation générale, tous bords politiques confondus. La lutte contre le racisme et les extrémismes : un terrain consensuel, et en même temps constitutif des valeurs de gauche. Du coup, le pouvoir socialiste l'investit tous azimuts.

C'est François Holalnde qui s'insurge en conseil des ministres contre une Une inqualifiable.

C'est Jean-Marc Ayrault qui réclame à l'assemblée de sanctions judiciaires,c'est Manuel valls qui, dès hier soir, dit tout faire pour empêcher la diffusion de l'hebdomadaire. C'est encore une ministre - Georges Pau-Langevin - qui depuis la cour de l'Elysée invite les "Français ordinaires" à saisir la justice.

Un patron du PS, Harlem Désir, qui retrouve ses combats de jeunesse et appelle à une "révolte des républicains" ou encore cette idée, qui germe, d'une marche des républicains le 8 décembre, 30 ans après la " marche des beurs ".

Bref, le pouvoir socialiste s'insurge comme s'il y avait là une occasion à ne pas rater. " L'avantage de cette affaire, dit-on à l'Elysée, c'est qu'elle permet de cliver, de remobiliser les mouvements de gauche autour des valeurs qui sont les nôtres, autour de la République et de la France que nous souhaiton "

Attention toutefois à ne pas donner le sentiment d'instrumentaliser les attaques contre Christiane Taubira, prévient la présidence par la voix de la porte-parole du gouvernement Najat Vallaud Belkacem." il ne s'agit pas de faire de ces incidents graves une histoire de clivage politique où l'on essaierait de rassembler les siens contres les autres.  Au contraire, il s'agit de rassembler l'ensemble des français contre une minorité agissante qui porte atteinte aux valeurs de la république" nuance. 

retard à l'allumage

Avec quelques précautions d'usage, donc, l'exécutif investit le terrain de la lutte contre le racisme et les extrémismes avec un certain retard à l'allumage. Voilà des mois que Christiane Taubira subit des attaques racistes sur fond de manif anti-mariage pour tous. Un cap a été franchi mi-octobre quand une candidate FN, exclue depuis de son parti, compare à la télévision la ministre guyanaise à un singe.

Quelques jours plus tard, une enfant crie "c'est pour qui la banane, c'est pour la guenon " lors d'une manif anti-mariage homo à Angers mais il faut attendre la semaine dernière pour que l'affaire s'emballe dans les colonnes de libération, la garde des sceaux regrette publiquement un manque de soutien public. Les marques d'amitié sont venues, mais pas les voix fortes que la minsitre attendait  car ça n'est pas seulement elle, mais la République qui est en cause..

Après "la boîte à outils" économique, le terrain des valeurs

Si l'exécutif s'emballe, c'est donc suite à cet appel de la Garde des Sceaux, mais aussi après les sifflets sur les champs elysées  essuyés par François Hollande avant-hier. Pour la première fois, la personne même du président est attaquée. Les faux Bonnets rouges du 11 Novembre et les auteurs de propos contre la ministre, ce sont les mêmes, ils font partie des mêmes réseaux souligne l'Elysée.
Double bonne raison de réagir, donc  d'autant que depuis plusieurs semaines, l'Elysée ressent la nécessité d'intervenir sur le terrain des valeurs et du vivre ensemble  sortir de ce terrain économique labouré depuis 18 mois par le président, avec la réussite que l'on sait. Plusieurs de ses conseillers le pressent de sortir de la boîte à outil économique et fiscale qu'il affectionne pour prendre de la hauteur, donner du sens à son action pour la France et pour la République. Un grand discours présidentiel est, dit-on, dans les cartons, mais "ça n'est pas pour tout de suite". Autrement dit, les Unes nauséabondes et autres injures essuyées par la garde des sceaux sont une occasion d'accélérer et de concrétiser les choses.