Départementales : quelle attitude adopter pour le PS et l'UMP vis-à-vis du FN ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

C’est l’éternel débat entre les deux tours : quelle attitude adopter vis-à-vis du Front national ? Entre l’UMP et le PS, le ton monte. Ils ont jusqu’à ce mardi soir pour décider s’ils se désistent ou pas.

Les responsables du Parti socialiste font passer le message dans toutes les fédérations : en cas de triangulaire, prière de se désister ! Si le candidat de gauche est en troisime position derrière un candidat de droite et un candidat du FN, il doit se retirer et appeler à voter pour la droite, même chose en cas de duel entre droite et FN, le PS appellera à voter pour la droite. C’est le front républicain version PS. 

A quelques exceptions près la consigne est respectée au Parti socialiste et à l’UMP quelle est la ligne ?

Le PS fait pression sur l’UMP, pour que la droite leur rende la politesse notamment dans l’Aisne et le Vaucluse, mais c’est peine perdue. Nicolas Sarkozy est arc bouté sur le "ni-ni". Ni PS, ni FN et ce mardi matin à l’assemblée, le Premier ministre, Manuel Valls, a haussé le ton :  "C’est une faute morale" estime Manuel Valls. Et le Premier ministre essaye d’enfoncer un coin entre les plus centristes de l’UMP qui étaient plutôt favorables au front républicain : Nathalie Kosiusko-Morizet ou Alain Juppé, mais ça ne prend pas, même s'ils se sont bien gardés de critiquer le "ni-ni". Et les remontrances de Manuel Valls n’impressionnent pas du tout Nicolas Sarkozy.

Et les partenaires de l’UMP, les centristes de l’UDI  ils ne sont pas sur la même ligne ?

Les centristes, eux, sont un peu schizophrenes sur cette question ! L’UDI maintient ses candidats au second tour, pas de désistement donc en cas de triangulaire, là on est sur la même position que l’UMP mais attention, c’est subtil ! Le parti centriste pratique aussi le Front républicain : il appellera à voter pour le candidat de gauche, en cas de duel entre FN et PS. Pendant  que le PS, l’UMP et l’UDI se cherchent des poux sur l’attitude à adopter entre les deux tours, le FN prépare déjà le 3e tour, c'est à dire l’élection des présidents de Conseil général. Le parti est en train de mettre au point une charte qu’il va soumettre aux autres partis pour conclure des accords et s’il y arrive, le Front national fera coup double. Il gagnera une place supplémentaire dans un exécutif local et il sera plus que jamais au coeur du débat.

Vous êtes à nouveau en ligne