Zéro accident mortel sur les routes : une idée du Père-Noël ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

C'est un objectif que l'on entend parfois présenter : qu'il n'y ait plus AUCUN accident mortel, sur la route, dans le futur… Plausible ?

Serait-ce un "joli" cadeau", de la part du Père Noël ?

L'objectif de rendre la circulation automobile totalement sécurisée, pour la vie humaine ; au point qu'il n'y ait PLUS AUCUN ACCIDENT MORTEL, d'ici 2020.

Et ne croyez pas que c'est pas une idée "en l'air", lancée par une poignée d'idéalistes.

Non : c'est un objectif tout à fait sérieux que veut atteindre Volvo : plus aucun mort ni même de blessé grave à bord d'une Volvo, en 2020 : dans 5 ans !

Et ce n'est pas un hasard si c'est Volvo qui se fixe un tel but  car le gouvernement suédois de son côté a déjà annoncé cet objectif de "zéro mort" sur ses routes. C'était il y a 19 ans.

Tout cela peut paraître plus ou moins utopique

On peut avoir un objectif ; pour s'en rapprocher et faire tout ce qu'il faut pour réduire le nombre d'accidents.

C'est vrai que le "zéro mort" absolu paraît difficile à atteindre  parce que dès que vous vous déplacez, vous "créez" un risque.

A la limite, à 3 km/h, vous pouvez glisser sur du verglas, être entraîné sur le côté de la route  et basculer dans un ravin qui ne vous laisse aucune chance de survie.

Donc : l'idée de ce "zéro mort absolu" a sans doute quelque chose d'excessif,  de trop radical, de trop idéaliste.

Mais ce qu'il faut voir, c'est que tendre vers ce "zéro mort", va amener de nombreux progrès, dans beaucoup de domaines !

Un objectif à approcher plus qu'un véritable défi à atteindre

Ça ne se réduit pas à juste abaisser les limites de vitesse (effectivement, en Suède, c'est 110 km/h maxi, sur autoroute  avec quelque portions limitées à 120 !).

Mais il y a aussi :

  • la sécurité des routes : l'aménagement des croisements ; la qualité des chaussées ; la signalisation ; l'éclairage.

  • la sécurité des voitures : au-delà de la tenue de route, et du freinage, une protection encore améliorée des occupants, en cas de choc.

  • et puis, surtout, la technologie : toutes les aides à la conduite (l'ABS, l'anti-dérapage) ; mais aussi tous les systèmes qui corrigent vos erreurs de conduite : ceux qui assurent le maintien dans votre voie, si vous vous en écartez ; ceux qui freinent à votre place, si vous oubliez ; ceux qui maintiennent automatiquement la distance avec la voiture qui vous précède.

    C’est aussi des systèmes de communication "entre voitures", pour empêcher les accidents aux carrefours.

    Et – au final, peut-être – une conduite automatisée, où le conducteur n'aurait plus à intervenir ET en espérant que la technique ne "bugue" pas !