Voitures moins lourdes et moins chères : donc moins bien ?

C’est une tendance très marquée des voitures récentes : être moins chères, et moins lourdes. Du coup, certaines prestations vont-elles être revues à la baisse ?

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Depuis 30 ans, les voitures devenaient plus grandes – à chaque génération. Et plus lourdes !

Elles avaient aussi des équipements plus riches ! Et une sécurité accrue – ce qui amène son lot de kilos...
Maintenant, les constructeurs sont obligés d’alléger leurs voitures.
Pour faire baisser les consommations. Et les émissions de CO2.
En plus, ils font, aussi, des économies – notamment sur les petites voitures –, pour faire baisser les prix.

1ère victime : la roue de secours.

Elle disparaît ! Gain de 11 à 15 kg par voiture.
Soit, sur toute la vie d’une auto – 150 litres de carburant consommés en moins. Et 4 kg de gaz carbonique rejetés en moins dans l’atmosphère.
Vous allez avoir – aussi – une réduction de la taille des voitures.
Depuis 10 ans, quand une voiture prenait 10 cm dans sa longueur, c’était 5 cm pour la sécurité en cas de choc et 5 cm pour son habitabilité. C’est fini !
Regardez la Peugeot 208 – par rapport à la 207 : elle perd 7 cm. Et elle perd 115 kg !
Les constructeurs vont aussi travailler sur les insonorisants.
En réduisant leur quantité. Et en luttant davantage contre les bruits – notamment de moteur – à la source.

Il y a aussi les économies de coût

Au-delà des procédés industriels, qui permettent de gagner ici et là à chaque génération de voiture.
La construction en très grande série fait baisser les coûts – notamment pour tout ce qui est électronique. Les airbags, les ESP – le système anti-dérapage : eux, leur coût a été divisé par 2 et demi en 10 ans !
Et de petites choses vont disparaître – en particulier sur les petites voitures. Par exemple, les banquettes arrière : les dossiers vont rester rabattables. Mais les assises vont être fixes.
La nouvelle 208, avec son assise fixe à l’arrière, a la banquette la plus légère du marché : 20 kg !
La finition, aussi, risque de faire l’impasse sur certains plastiques rembourrés. Vont se répandre les plastiques laqués, luisants – plus légers. Comme ceux que vous trouvez autour des écrans de télévision.

 

La guerre des prix fait mal aux constructeurs
Les constructeurs sont entrés dans une guerre de prix sans précédent. Avec des remises énormes !
Mais, à ce petit jeu, ils perdent de l’argent. Surtout sur les petites voitures, qui sont vendues à perte !
Ce qui explique des pertes à hauteur de 400-500 millions d’euros chez Fiat et Ford l’an passé. Peugeot, Citroën, et surtout Renault sont également concernés.

Un rappel chez Volvo
124 000 voitures rappelées dans le monde. Dont 3 541 en France.
Des berlines S 60 et des 4 X 4 XC 60, produits depuis l’automne dernier. Le risque : un non-gonflement des airbags en cas d’accident.

Vous êtes à nouveau en ligne