Voitures électriques : bientôt des recharges sans fil ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Il est de plus en plus question de voitures électriques. Et, pour simplifier la vie des utilisateurs, on parle en ce moment d'un mode de recharge totalement révolutionnaire : la recharge par induction.

Au salon de l'automobile de Detroit – qui se tient actuellement – BMW, Chevrolet, Mercedes parlent de recharge des voitures électriques par induction. C’est aussi à l’étude chez Porsche, Tesla, Volkswagen. Toyota a même installé une station "pilote", au Japon. Et la ville de Londres lance cette année un essai à grande échelle, pour alimenter des voitures, et des bus hybrides.

Recharge par induction ; c'est-à-dire qu'il n'y aurait plus aucun branchement à effectuer, pour remplir les batteries : c'est évidemment plus pratique ; et ça rendrait caduques tous les branchements, qui sont parfois un peu fastidieux. Vous auriez juste à placer votre voiture sur une zone dédiée, où, sans connexion, elle serait rechargée automatiquement.

Une technologique qui semble très simple...

Comment cela marche-t-il ? Il y a une bobine électrique "émettrice", "noyée" dans le sol ; et une autre, "réceptrice", embarquée dans votre voiture. Ça paraît simple ; mais ça exige des mises au point assez savantes. Ce qui explique que cette innovation ne va pas se répandre très vite. Et puis : ça ne libère que d'une des servitudes de la voiture électrique : celle – somme toute mineure – d'avoir un câble à brancher. Mais les gros inconvénients demeurent ; à savoir : la très faible autonomie ; et le temps de rechange élevé.

Pour l'instant, ce sont surtout les téléphones qui vont se recharger par induction !

Et, puisqu'on parle de recharge par induction, Lexus vient d'innover, en présentant la première recharge sans fil – sur son nouveau modèle NX ; mais là c'est juste pour votre téléphone portable ; et pas pour la voiture !

Vous êtes à nouveau en ligne