Une direction révolutionnaire : 100% électronique !

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Une innovation technologique, et une petite révolution dans le monde automobile : la direction totalement électronique.

Une direction sans liaison "physique", entre le volant et les roues : c'est ce que propose – en première mondiale – la toute récente berline Infiniti Q 50.

Plus de "colonne de direction" – ce tube métallique entre le volant et les roues, pour faire tourner les roues.

Lorsque vous braquez le volant, l'électronique se charge de tout  et un moteur électrique fait tourner les roues.

Plusieurs avantages, indéniablement

  • D'abord, un gain de poids : plus de colonne de direction, ce serait, en moyenne, 8-10 kilos de moins, sur une voiture (mais, aujourd'hui, elle est conservée, car, légalement, il est interdit d'avoir une commande de direction "dématérialisée").

    • la possibilité de loger les organes de direction où vous voulez : un calculateur, c'est tout petit ; vous le placez à n'importe quel endroit ; techniquement, c'est pratique ;

    • vous pouvez paramétrer la direction comme vous voulez – sans passer par des systèmes additionnels : donner plus ou moins d'assistance ; (avoir un volant plus léger, en manœuvres ; plus "consistant", sur route ) ; faire varier le répondant de la direction ; etc.

    • et vous n'avez plus de vibrations dans le volant : puisque vous supprimez le "lien" physique, par lequel les vibrations dues à la route "remontent".

    Après, j'ai essayé cette direction : pour l'instant, c'est moins bien qu'une direction classique ; avec un "ressenti" pas très naturel ; un caractère "pâteux", dans les enchaînements de virage ; une tendance à trop braquer, lorsque vous freinez fort.

    Mais tout cela pourra se corriger, dans les années qui viennent : c'est juste une question de réglages.

Quant à la fiabilité , des questions se posent

C'est vrai que, lorsque vous commencez à parler d'électronique, pour gérer des fonctions de sécurité, vous avez un peu peur.

Pour l'instant, la législation européenne interdit de supprimer la colonne de direction (d'ailleurs, sur l'Infiniti Q50, elle reste présente ; en temps normal, elle n'est pas reliée ; elle n'est pas opérationnelle).

Un moteur électrique fait tourner les roues ; mais, en réalité, il y en a trois ; dont deux moteurs "de secours", au cas où le moteur initial ; puis le deuxième seraient en panne.

Et puis, une mésavenre, dans un domaine très voisin : Mercedes, il y a 12 ans, avait essayé de remplacer les freins classiques, par une commande 100% électronique ; il y avait eu des pannes ; parfois très graves (avec des accidents à la clé) ; trois ans après, Mercedes avait rectifié toutes les voitures – un rappel colossal ; avant d'abandonner le système.