Tenue de route : des progrès extraordinaires. Mais... pour quoi faire ?

D'année en année, nos voitures ont énormément progressé en tenue de route. C'est bien. Mais au-delà d'un certain point, ces progrès servent à quoi ?

Aujourd'hui, il n'est plus possible pour 99% des automobilistes d'aller au bout du potentiel de leur voiture, tellement elles ont progressé en tenue de route.
Impossible d'exploiter toutes leurs qualités, leurs aptitudes en vitesse de passage dans une courbe, en agilité sur une route ultra sinueuse, en équilibre dans des enchaînements de virages spécialement difficiles.
Et, dans la circulation actuelle, on a aussi moins besoin d'une auto particulièrement agile, ou réactive : la plupart du temps, vous roulez en convoi, en suivant la voiture qui vous précède, à 90, 110, 130 km/h. Rien de particulier ne se passe.
C'est la première fois dans l'histoire automobile que la circulation "normale" met aussi peu à contribution le potentiel des voitures.
Un potentiel qui, l'immense majorité du temps, ne sert à rien !
Et pourtant, les constructeurs continuent à faire progresser la tenue de route de leurs nouveaux modèles.

D'excellentes qualités routières, ce n'est pas un luxe inutile.

Car, ce que votre voiture est capable de faire en conduite extrême, c'est exactement votre marge de sécurité, lorsque se présente un imprévu, sur la route.
Vous donnez un coup de volant, vous freinez d'un coup... Une auto très stable, très sûre dans sa trajectoire va pardonner vos actions trop brusques. Et rester neutre, fidèle dans ses réactions.
C'est là, dans ces situations où votre voiture pourrait se trouver déséquilibrée, que son adhérence, que son potentiel à rester dans la trajectoire que vous voulez, font la différence.
Cette faculté de votre voiture à ne PAS déraper, même dans des situations périlleuses, vous n'allez peut-être jamais l'utiliser dans toute votre vie !
Mais, le jour où une situation d'urgence surgit, ce sera toute la différence entre une voiture qui réagit mal. Et une voiture qui reste maîtrisable.

 


La future voiture présidentielle sera une Citroën

Le nouveau chef de l'Etat a choisi : ce sera la Citroën DS 5.
Belle consécration pour cette gamme "DS", recrée par Citroën.
Une gamme DS qui, à partir du 1er juillet prochain, bénéficiera de son propre bureau de style, au sein de Citroën.

La future petite Opel s'appellera " Adam "
Cette "mini" Opel, de la taille d'une Renault Twingo, portera le prénom du fondateur de la marque Opel.
Elle sera présentée à la rentrée, au Mondial de l'auto, à Paris.
Et elle sera vendue début 2013.

Une très belle exposition ouvre demain à Romorantin
Dans le musée Matra.
A partir de demain, jusqu'au 12 novembre.
C'est à l'occasion des 40 ans du succès des Matra aux 24 heures du Mans : 15 voitures exposées, depuis la Lagonda d'avant-guerre, jusqu'à l'Audi R8  qui a triomphé 5 fois, de 2000 à 2005 !
3,50 à 5 € l'entrée.

Toutes infos sur :
www.museematra.com