Renault Eolab : premier test !

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

J'ai eu la chance de pouvoir essayer un prototype, qui est une des vedettes du Mondial de l'auto, en ce moment, à Paris : la Renault "Eolab". Un sacré "démonstrateur technique" !

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Eolab, c'est ce prototype qui trône sur le stand Renault, au Mondial – et qui est très regardé. Il existe par ailleurs un second exemplaire qui roule et qui sert, lui, de "démonstrateur technique ". Il met en œuvre des solutions surprenantes, afin d'obtenir une consommation minimale.

Objectif 2 litres aux 100 km ? Non  : 1 litre !

Le gouvernement a lancé l'objectif de la voiture à 2 litres aux 100, pour 2020. Ce prototype "Eolab" de Renault atteint, lui, 1 litre aux 100 ! Ça paraît être une prouesse extraordinaire. D'autant qu'il ne s'agit pas d'une "pure " voiture d'ingénieur – une sorte de véhicule 100% optimisé, mais totalement irréaliste (qui ferait l'impasse sur l'habitabilité, les prestations générales d'une voiture courante). C'est une vraie voiture qui pourrait – exactement – être votre prochaine voiture.

On est loin ici du petit coupé de Volkswagen d'il y a un an, qui  atteignait lui aussi 1 litre aux 100, mais qui était minuscule, avec seulement deux places, et peu confortable. La Renault Eolab pourrait très bien être la future Clio : elle est aussi longue, aussi large que la "vraie " Clio, mais 5 cm plus basse.

(©)

Des solutions très poussées, mais réalistes

Les ingénieurs de Renault ont travaillé dans trois domaines – mais avec, toujours, le souci de faire une voiture réaliste – y compris dans le coût des solutions adoptées :

  • le poids

  • l'aérodynamique

  • le moteur.

** 

Le poids** : 400 kg de moins – par rapport à une Clio, soit un allègement systématique l'ensemble.

D'abord le plancher : en matériau composite (en plastique, si vous voulez ; mais un plastique hyper technique), puis le toit, réalisé en magnésium, ou encore l'essieu arrière, fabriqué dans un plastique renforcé de carbone, et de fibres de verre. Etc.

L'aérodynamique : un profil en goutte d'eau (le plus efficace pour "glisser" dans l'air), une voiture qui s'abaisse de 2cm et demi, à partir de 70 km/h, à 70 aussi, une lame horizontale, qui s'abaisse, sous le pare-chocs avant ; et des volets qui se déploient, à l'arrière.

Le moteur : comme la voiture est allégée et très aérodynamique, elle se permet un moteur plus petit, sans que les performances diminuent. C'est un trois cylindres essence hybride avec un petit moteur électrique – et qui se recharge.  Le 1 litre d'essence doit, lui, beaucoup au mode de calcul qui avantage exagérément les hybrides rechargeables. Mais quand la voiture ne roule pas en électrique, elle consomme 30% de moins que la Clio équivalente.

Vous êtes à nouveau en ligne