Pollution : les "anciennes" vont-elles avoir le droit de rouler dans Paris ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Nous sommes en plein salon Rétromobile – le salon de la voiture ancienne ; qui se tient jusqu'à dimanche à Paris, Porte de Versailles. Quelles perspectives d'interdiction, qui pourraient frapper les voitures anciennes, dans la capitale ?

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Pas mal d'inquiétude, pour les amateurs de voitures anciennes : les intentions de la mairie de Paris d'écarter, à terme, toutes les voitures qui ne répondent pas aux dernières normes anti-pollution, pourraient exclure de la capitale les autos de collection.

De la capitale  et d'autres villes – s'il prenait l'envie à d'autres mairies de prendre le même genre de décision.

La mairie de Paris précise que, l'interdiction des voitures polluantes – toutes, en général – ne sera appliquée que la semaine ; et que, donc, les voitures de collection – au même titre que toutes les voitures âgées – pourraient rouler le week-end.

C'est vrai : ces voitures âgées – de 25 ans, ou plus – polluent. Et elles polluent fortement.

Pas de particules ; parce que les particules viennent des diesels anciennes  et que les voitures de collection ne sont quasiment jamais des diesels. Mais du monoxyde de carbone, des hydrocarbures imbrûlés, des oxydes d'azote : oui, elles en émettent, en quantité !

De la pollution émise ? Sans nul doute ! Mais elles roulent si peu...

Ces autos anciennes, un peu délicates, que leurs propriétaires ménagent, roulent, dans la réalité, très peu : les 3/4 des voitures de collection font moins de 1.500 km / an.

Est-ce que cela vaut vraiment le coup de les interdire, pour quelques kilomètres, en semaine ?

C'est un peu comme si l'Italie interdisait la circulation des petites Fiat 500, à Rome (il doit y en avoir 2.000 qui roulent, de temps en temps).

Vous êtes à nouveau en ligne