Nouvel Audi TT : plus attirant que jamais

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

L'Audi TT se renouvelle ; apparemment, pas de révolution : la ligne est très similaire à l'ancienne. Mais, en profondeur, les changements sont réels.

Comme toujours chez Audi, de l’extérieur, c’est une évolution en douceur ; la ligne de ce nouveau TT évolue peu : c’est toujours un coupé assez bas ; avec un profil caractérisé par la courbure régulière de son toit ; juste, les arrêtes, les angles de carrosserie sont plus marqués ; plus pointus.

Techniquement, la voiture est 100% nouvelle : refonte totale !

Pas de révolution, en apparence ? Erreur : tout progresse - même le confort (un peu) !

Cela donne une voiture qui a beaucoup progressé sur le plan des qualités routières, avec un équilibre, une agilité qui sont de très haut niveau et un plaisir de conduite qui s’est amélioré.

Le confort de suspension aussi fait des progrès même si le TT reste une voiture ferme.

Mais la meilleure surprise provient des moteurs et en particulier du diesel.

A priori, vous diriez : "pas très ragoûtant, un diesel, sur un coupé sportif"... Mais ce diesel 184 ch surprend ; pas seulement par ses performances  mais aussi par son allant, son caractère ; et même sa sonorité !

Aucune résonance de vieux "mazout" ; vous diriez un "vrai" moteur à essence !

Il est rageur, il chante dans les tours ; il est tonique en accélérations. Il ne dénature pas du tout la voiture ; au contraire, il lui va très bien et son tempérament correspond à la vocation sportive du TT. Et tout ça, avec une consommation franchement basse : moins de cinq litres en conduite paisible ; huit litres en roulant "fort".

(© Audi TT bleue)

Une conception des commandes qui innove : adieu l'écran central !

Cette nouvelle génération de TT inaugure une présentation inédite, pour toutes ses commandes.

Plus d’écran central, sur la planche de bord ; tout est regroupé devant les yeux du conducteur, avec un combiné d'instruments entièrement digital : tout est virtuel – y compris les aiguilles des compteurs.

Par des touches au volant, vous pouvez paramétrer l’affichage principal que vous voulez avoir entre le compteur de vitesse et le compte-tours : par exemple le GPS ; ou la liste des stations radios ; ou l’ordinateur de bord.

(© Audi - Tableau de bord sur commande sur l'Audi TT)

Et vous pouvez augmenter la surface d’affichage de cette information (pratique, pour la carte du GPS) ; dans ce cas, vous réduisez la taille, le diamètre des compteurs.

(© Audi - Tableau de bord sur commande sur l'Audi TT)

Et puis, il y a LA touche magique, sur le volant : une touche que vous pouvez paramétrer, pour qu’elle commande en accès direct, une fonction que vous avez choisie : par exemple, activer ou désactiver le guidage vocal, sur le GPS ; UN clic et c’est fait !

Tout ce système exige un peu de concentration, au début. Mais il a été très bien pensé ; ce qui rend cette disposition assez rationnelle.

Vous êtes à nouveau en ligne