Nouveaux équipements technologiques : c'est au conducteur de s'adapter !

Les voitures présentent de plus en plus d'équipements, qui interfèrent dans votre conduite. le but est d'augmenter votre sécurité. Mais...

Ces nouveaux équipements ont pour but de vous protéger, lorsque vous courez un danger
Mais certains équipements vous obligent à rectifier vos réflexes ; parce que ces systèmes, intrusifs, interfèrent dans votre conduite.
Par exemple : les systèmes qui vous alertent d'un franchissement involontaire de ligne blanche, inaugurés par Citroën en 2004.
Au début : c'était un système "passif", qui vous avertissait, lorsque vous vous écartiez de votre trajectoire.

Aujourd'hui, il y a une correction automatique

Une correction automatique, faite au volant, sans intervention de votre part : entre vos mains, le volant se met à tourner légèrement, seul, pour corriger votre trajectoire.
Et c'est perturbant : sans que vous interveniez, vous sentez le volant qui bouge. Comme si la voiture était étrangement attirée sur le côté !
Les premières fois, c'est complètement dérangeant. Ensuite, vous vous y habituez. Mais ça peut intervenir, de manière perturbante.
Et ça donne un volant qui – par moments – a une espèce d'instabilité.
C'est déroutant.

les freinages automatiques, en cas d'urgence, se déclenchent seuls !

Là, un freinage se déclenche, à l'approche d'un obstacle, dans le cas où vous ne l'auriez pas vu !
C'est très positif, pour la sécurité. Mais certaines situations ne sont pas comprises par l'électronique.
Et c'est à vous de ne pas être surpris, si la voiture commande – seule – un freinage d'urgence. C'est-à-dire : si elle se met à s'arrêter – seule – d'un coup !
Ca survient à faible vitesse ;  dans un virage, bordé – par exemple – par des voitures en stationnement ; ou à l'approche d'une barrière de parking, qui va se soulever ; mais qui est encore devant vous, quand vous vous approchez.
Soudain, votre auto "pile". En espérant – pour vous ! – qu'il n'y ait personne, derrière !

En Bref...

La mauvaise santé des constructeurs européens "généralistes"confirmés par les chiffres

Au terme de cette année 2012 :

  • Renault va perdre, hors Dacia, et indépendamment de Nissan, 500 millions d'euros ;
  • Fiat et Ford vont perdre, chacun, 1 milliard ;
  • Opel : 1,2 à 1,5 milliard ;
  • PSA : plus d'1 milliard et demi !
    Pendant ce temps, Volkswagen, en Europe, va dégager un bénéfice d'au moins 700 millions d'euros. C'est le seul constructeur généraliste européen à rester bénéficiaire !

Renault fait un rappel sur les Twizy
Un peu plus de 6 200 Twizy rappelées – ce petit engin électrique commercialisé depuis le printemps.
Rappel préventif, pour remédier à un risque de fuite, sur le liquide de frein.

Vous êtes à nouveau en ligne