Matériaux nouveaux : l'acier bientôt détrôné ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Pleins feux sur l'avenir, aujourd'hui. Les matériaux qui pourraient composer la voiture de demain arrivent déjà sur certaines voitures. Jusqu'ici, c'était au compte goutte. Mais BMW va plus loin, avec l'i3.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Des matériaux, qui sont des alternatives à l'acier : l'aluminium, les matériaux plastiques ; et puis – beaucoup plus techniques, et beaucoup plus chers : le magnésium, le Kevlar, la fibre de carbone.

Ces matériaux chers étaient déjà employés à petite dose

Le Kevlar et la fibre de carbone étaient retenus sur quelques voiturse très chères, de toute petite série, et très exclusives.
Il faut dire que le carbone est 8 à 12 fois ( ! ) plus cher que l'acier.
Aujourd'hui – avec la toute nouvelle "i3" – électrique – BMW est allé très loin ; en excluant l'acier !
Sur l'i3, l'acier a quasiment disparu !
En acier, il ne reste que les serrures de portes ; une pièce sous les sièges avant ; et le cadre sous le pare-brise.
La nouveauté : c'est l'emploi exclusif – et à grande échelle – de ces matériaux (jusqu'ici, ils étaient, au mieux, utilisés ponctuellement, sur des modèles très exclusifs, hors de prix).
L'i3, est tout de même moins chère.

Oui, c'est vraiment une révolution !

L'emploi de ces nouveaux matériaux, à grande échelle, implique une conception totalement revue ! Pour la structure de la voiture, ce châssis en aluminium ; sur lequel se greffe une ossature en fibre de carbone : cette combinaison de matériaux, dans cette configuration, est inédite.
Et le résultat : 250 kilos de moins ( ! ) – par rapport à une structure conventionnelle. 250 kilos, c'est énorme !

Un aaissement du prix de revient de ces matériaux

Comment a-t-on pu d'un coup baisser le prix de ces matériaux, pour les utiliser en très grande série ? C'est un des secrets de BMW.
C'est tout un procédé de fabrication, qui a été repensé, de A à Z !
Mais, ça reste encore relativement cher : cette BMW "i3"  combine donc : aluminium et fibre de carbone pour la structure, magnésium pour l'ossature de la planche de bord, et plastique pour la carrosserie.
Et, à l'arrivée, elle coûte entre 35 000 et 42 000 € – pour une voiture qui reste encore petite.

En Bref...

Le marché automobile japonais chute très fort !
C'était prévisible.
Car la TVA sur les voitures, au Japon, vient de passer de 5 à 8% !
Et donc les ventes automobiles reculent d'au moins 15%, depuis le début du mois.

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Vous êtes à nouveau en ligne