Limitations de vitesse injustifiées : comment "remonter" vos observations ?

Depuis le début de l’année, les usagers de la route peuvent faire "remonter" leurs critiques lorsque des limitations de vitesse ne leur paraissent pas pertinentes.

Il s’agit d’une vaste consultation de tous les usagers de la route
Une initiative sans précédent qui vous invite à signaler des limitations de vitesse qui ne vous paraitraient pas justifiées.
Par exemple, vous avez une belle 2 X 2 voies, rectiligne, bien dégagée, loin de la ville, limitée à 70 km/h.
Une limite à 90, ou 110 serait plus cohérente.

Comment faire pour remonter l’information ?
Par Internet, sur le site des préfectures. C’est une adresse qui se termine par "gouv.fr" ; avec le nom du département juste avant.
Normalement, un onglet "Sécurité routière", puis un espace "usagers" a été créé. Sinon, cliquez sur : "nous contacter".
L’initiative de l’Etat est relayée par l’association "40 millions d’automobilistes", sur son site : 40millionsdautomobilistes.com.
Et vous pouvez, aussi, écrire un courrier classique, "papier" aux préfectures. En mentionnant bien : "consultation sur la cohérence des limites de vitesse".

Comment les remarques des usagers vont-elles être prises en compte ?
Des commissions d’usagers ont été créées, une par département.
Pour les autoroutes, et les routes nationales, les retours vont être analysés à partir de la fin du mois.
Pour les routes départementales et communales, la collecte des remontées de terrain se fera à partir de fin mars.
Et les commissions auront à discuter avec les élus locaux pour faire accepter des modifications de vitesse limitée.
Bon à savoir : dans l’ensemble, le gouvernement a donné la consigne de se montrer ouvert, et d’opter pour une meilleure adaptation des vitesses prescrites aux conditions de chaque lieu.

 

Le contrôle technique à l’heure du low-cost
L’idée n’est pas d’avoir un contrôle technique minimum, mais une visite moins chère. Le principe : plus vous réservez tôt votre visite de contrôle sur Internet, moins vous le payez cher ; jusqu’à 50% sous son tarif habituel, moyennant 2,49 € de frais.
Le système a été inauguré à Anglet l’an dernier.
En début d’année, 4 centres se sont ralliés au système à Nantes.
Et il devrait y avoir 35 centres avec cette formule dans les mois qui viennent.
Tous les renseignements sur le site : www.cteasy.com.

De la musique au format "MP3" pour tous en voiture
C’est nouveau et ça se trouve dans le réseau Ford : une Music Box.
Si votre voiture n’est pas équipée d’origine d’un lecteur MP3, vous pouvez installer une prise additionnelle, reliée à votre autoradio classique qui permet d’écouter les fichiers de musique digitaux.
Le système se présente comme une simple prise USB.
Il coûte 110 € et s’installe en 30 à 45 mn.